lundi , 18 juin 2018
Home / Revue de presse / Voiles télévisés

Voiles télévisés

Il s’agit des voiles mis sur des femmes et des filles d’Algérie ; souvent pas librement. Pas de celles des beaux bateaux qui peuvent, gonflées par les vents de mers et océans, les faire partir très loin dans la liberté du grand large.

Il frappe de sens le radio crochet organisé par la télévision gouvernementale ENTV pour ses JT d’après l’attaque kamikaze contre le Palais du Gouvernement, la fin de semaine dernière. Alors que les règles d’usage professionnelles en la matière tendent à tout simplement tenter de traduire, le plus honnêtement possible, les réalités complexes de la perception de l’horreur par la société, l’unique média télévisuel du pays a donné à voir un défilé d’Algériennes aux visages uniformément sous voiles. Et de rachitiques infos, triturées, sur les faits réels au compte goutte. Tout comme la perfide télé El Djazeera au sensationnalisme soft a répercuté sans esprit de responsabilité le communiqué de l’ambassade des Etats-Unis, générique de peur sur la ville d’Alger. Barbotant dans un trop plein d’images de barbus la main sur le cœur à condamner l’acte ; mais dont le pays se passe, et qui surchargent ainsi les écrans. Les deux télés, dans une frappante communauté de traitement de l’événement dans le fond, se sont entendues à mettre le voile sur les faits précis décisifs au droit à l’information de leurs auditoires. En s’interdisant de le mettre en perspective. La chaîne dorée de l’émirat du Qatar continue de vendre l’idéologie du wahhabisme intégriste, en ne pipant mot sur le féodalisme colossal de sa région d’origine. En allant jusqu’à jouer au pyromane d’Afrique du Nord. Dans le fouillis des télés étrangères disponibles en Algérie il serait ridicule de continuer à trop « tirer » sur le fonds de commerce d’El Djazeera. Et surtout pas regretter en culpabilisant contre ses foudres de guerre revanchardes à l’égard de l’Algérie – comme s’y sont essayé précédemment des articles de la presse nationale – que l’Etat algérien n’ait pas donné suite favorable à l’ouverture de son bureau maghrébin à Alger, histoire de l’acclimater en douceur, pour avoir ses bonnes grâces. Par contre, résolument, un travail de prophylaxie doit être poursuivi face au travail des gérants du système ENTV. Cramponnée aux tics et ficelles de sa fabrique de propagandes, cette télé renforce objectivement l’attraction et l’impact de celles des autres.

Belkacem Mostefaoui (El Watan – Alg- 19/04/07)

About Rédaction

Check Also

Dérives

Par Hmida BEN ROMDHANE (La Presse. Tunisie) Un professeur qui, au lieu de donner son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.