lundi , 20 novembre 2017
Home / Revue de presse / « L’Islam, pas les musulmans »

« L’Islam, pas les musulmans »

 Par Abdelhamid GMATI (La presse. Tunisie)
L’image de l’Islam se dégrade de plus en plus à travers le monde. En France, qui compte près de 5 millions de musulmans, les actes islamophobes ont enregistré une hausse de 11,3% sur les neuf premiers mois de l’année, par rapport à la même période en 2012. L’Observatoire national contre l’islamophobie, qui est placé sous l’autorité du Conseil français du culte musulman, a répertorié 157 actes islamophobes (actions et menaces) soulignant notamment un nouveau phénomène, à savoir l’agression  des femmes portant un foulard. Le chiffre publié ne tient compte que des actes objet de plaintes et on escompte que beaucoup d’actes ne sont pas dénoncés. Un sondage publié par certains médias montre combien l’Islam est discrédité aux yeux de l’opinion publique française. L’islamophobie, qui s’est développée depuis une dizaine d’années, se retrouve dans d’autres pays. En Belgique, par exemple, elle s’exprime par divers moyens. Le dernier en date est commis par un politique, membre du parti populaire qui n’a rien trouvé de mieux que de se filmer torse nu en train d’imiter grossièrement la prière musulmane sur du Coran en fond. Les membres de son parti se sont amusés mais personne en Belgique n’a pris la parole pour dénoncer cette vidéo. Une autre polémique a été déclenchée ces jours-ci : un pays africain aurait interdit l’Islam sur son territoire et détruit plusieurs mosquées, les autorités considérant la religion musulmane comme une secte, vraisemblablement parce que les musulmans ne représentent que 1% de sa population (900.000). L’Angola a nié son intention d’interdire l’Islam, expliquant que plusieurs lieux de culte, entre autres des mosquées, n’ont pas les autorisations nécessaires, d’où leur fermeture. Le représentant de la Communauté musulmane en Angola a, quant à lui, dénoncé les « persécutions menées par le pouvoir contre les pratiquants de l’Islam avec la multiplication des fermetures et des destructions de mosquées ». De son côté, l’Organisation de la conférence islamique (OCI) s’est déclarée « choquée et consternée ».
Dernièrement, on a fait circuler sur les réseaux sociaux une déclaration faite par le célèbre acteur américain Tom Cruise, adepte de la scientologie, qui estime que « les Arabes sont la source du terrorisme, et j’espère qu’Israël les exterminera tous. Il n’est pas le seul à exprimer de tels propos: Keanu Reeves, Richard Gere (« les Arabes sont un fardeau pour le monde »), mais aussi Harrison Ford (« il faut les exterminer »). Dans leur ignorance, ils font l’amalgame entre Arabes et musulmans, ne sachant pas qu’il existe des millions d’Arabes non musulmans. A Hollywood, tous n’ont pas cette opinion, comme Mel Gibson (« les sionistes sont la source de la destruction »),  Al-Pacino («Si tu vois l’histoire d’Israël, tu sauras qui est terroriste!»). Dustin Hoffmann («L’humanité a cessé d’exister à la naissance d’Israël») Antony Hopkins, George Clooney ont abondé dans le même sens.
Angelina Jolie estime, elle, que «les Arabes et les musulmans ne sont pas des terroristes. Le monde doit s’unir contre Israël».
Il y a lieu de s’interroger sur les causes de cette islamophobie qui s’étend et menace la paix dans le monde. Force est de constater que cela provient des islamistes qui sèment la violence et le terrorisme à travers le monde depuis plus de 10 années. Mais il n’y a pas que cela. Certains actes, en Occident et dans les pays musulmans, heurtent le bon sens et sont dénoncés. Commis au nom de l’Islam, ils sont, en réalité, complétement étrangers à la foi musulmane. Cela va du plus anodin jusqu’au plus grave.
— Un prince arabe offre 500 000 euros pour passer un quart d’heure avec l’actrice Kristen Steward ; celle-ci accepte l’offre, se rend au rendez-vous avec ses gardes du corps et reverse l’argent à un fonds de soutien aux victimes de l’ouragan Sandy. Ridicule !
— En Indonésie, on a organisé un concours de beauté « Miss musulmane ». Au lieu du bikini, le voile. « C’est très différent de Miss Monde, où les femmes aiment montrer leurs formes, où c’est juste une question d’attirance physique. Ici, il ne s’agit pas de vos caractéristiques physiques ou de votre beauté, mais de ce que vous avez à l’intérieur de vous, ce que vous voulez donner au monde, votre humanité, votre intelligence », a expliqué la gagnante, une étudiante nigériane de 21 ans. Au menu : prière, lecture du Coran, le poids et la taille de chacune des candidates affichés sous leur portrait, et le port du hijab avec explication. Par cette manifestation, on a voulu montrer au monde combien l’Islam est beau. Combien en ont été convaincus par ce procédé?
— En Belgique une association musulmane a déclaré la guerre aux chiens et aux chats, estimant qu’il fallait débarrasser le pays de ces animaux « impurs ».
— Plus grave : Le parlement iranien a approuvé une loi qui permet aux hommes de se marier avec leur fille adoptive dès qu’elle a atteint l’âge de 13 ans. De même, les autorités iraniennes ont fermé deux cents magasins qui vendent des leggins, car ils considèrent cette mode trop éloignée de la tenue islamique réglementaire. Les femmes qui le portent courent ainsi le risque d’être arrêtées à tout moment.  Les leggings ou caleçons moulants en français sont des pantalons moulants sportifs féminins qui vont de la taille aux chevilles. On les appelle aussi collants sans pied ou caleçons. En Afghanistan, on veut réintroduire la lapidation contre les femmes adultères. Au Pakistan, on a lapidé à mort une jeune femme parce qu’elle avait un téléphone. Pourtant la lapidation n’a jamais été autorisée par le Coran.
Une jeune Française convertie à l’Islam, qu’elle a appris seule, « pour ne pas être influencée ou manipulée », raconte son cheminement, aussi bien auprès de ses parents qu’auprès des musulmans en France et en arrive à la conclusion :« J’ai choisi l’Islam, pas les musulmans ».

About Rédaction

Check Also

L’identité prise d’assaut

(Al Ahram Hebdo)- Alexandrie . Connue à travers les âges pour son caractère cosmopolite, la tendance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.