jeudi , 26 avril 2018
Home / Revue de presse / Un désavantage pour les athlètes musulmans

Un désavantage pour les athlètes musulmans

Les jeux Olympiques ont suscité une controverse par la découverte que les Jeux de Londres coïncideraient avec le Ramadhan, le mois sacré dans le calendrier islamique, ce qui désavantagera les athlètes musulmans car ils seront appelés à jeûner de l’aube au coucher du soleil pendant toute la durée des Jeux. En 2012, le Ramadhan aura lieu du 21 juillet au 20 août, tandis que les jeux Olympiques auront lieu du 27 juillet au 12 août.
3 000 concurrents musulmans sont attendus.
Environ un quart des 11 099 athlètes qui ont pris part aux jeux Olympiques d’Athènes en 2004 provenaient de pays ayant des populations à majorité musulmane. Parce que le calendrier musulman est fondé sur un cycle lunaire, le neuvième mois, celui de ramadhan -qui s’étend de l’apparition d’un nouveau croissant de lune à l’autre- est antérieur de près de 11 jours chaque année. Ce va être un immense embarras pour Lord Coe, secrétaire à la Culture, Tessa Jowell, et le maire de Londres, Ken Livingstone, qui ont été soucieux d’assurer la participation de toutes les communautés ethniques de Grande-Bretagne. Massoud Shadjareh, président de l’Association islamique des droits de l’Homme basée à Londres, a déclaré : «Ils ne les auraient pas organisés à Noël. Il est tout aussi stupide de les organiser Durant le Ramadhan. «Cela montre une absence totale de conscience et de sensibilité. Cela va désavantager les athlètes et les communautés asiatiques diront qu’ils n’ont pas d’importance. Cela n’affectera pas seulement les participants, mais touchera toutes les personnes qui veulent regarder les Jeux. Elles ne voudront pas se déplacer pendant le Ramadhan et ne voudront pas regarder le sport. C’est un temps spirituel.» Cheikh Ibrahim Mogra, un imam au Conseil musulman de Grande-Bretagne, a déclaré : «Je suis sûr que les athlètes vont chercher conseil auprès de leurs chercheurs. Ils seront de toute évidence dans une situation désavantageuse, car les autres concurrents seront aptes et maintiendront leur niveau d’énergie. Mais ce sont des athlètes et je suis sûr qu’ils vont s’adapter pour faire face à cette situation. Il aurait été préférable d’éviter ce mois, mais la vie ne s’arrête pas pour les musulmans pendant le Ramadhan même s’ils jeûnent. La meilleure chose pour un musulman est de continuer sa vie comme d’habitude. C’est le véritable test.» The British Olympic Association est maintenant en train de planifier une réunion avec les organisateurs de Londres 2012 pour discuter de la façon dont le calendrier du Royaume-Uni affecte les athlètes musulmans. Et les pays musulmans, comme la Turquie, appellent à changer la date. Togay Bayalti, président du Comité national olympique de Turquie, a déclaré : «Ce sera difficile pour les athlètes musulmans. Ils n’ont pas à observer le Ramadhan s’ils font du sport et des voyages, mais ils devront décider s’il est important pour eux. Ce serait bien pour l’amitié des Jeux s’ils avaient choisi une autre date.» Le Comité international olympique a insisté sur le fait que les Jeux ont lieu entre le 15 juillet et le 15 août, donnant plus d’une semaine de part et d’autre du Ramadhan. La porte-parole du CIO, Giselle Davies, a déclaré : «Nous donnons une fenêtre pour les cinq villes candidates. La ville hôte choisit les dates dans cette fenêtre. Les Jeux rassemblent pratiquement toutes les religions et croyances. Comment faire face aux problèmes religieux auxquels sont confrontés les athlètes.» Joanna Manning Cooper, porte-parole de Londres 2012, a déclaré : «Nous avons fait savoir lorsque nous avons présenté notre candidature et nous avons toujours pensé que nous pourrions trouver des moyens d’en tenir compte.
Nous avions beaucoup de choses à prendre en considération, nous avons présenté nos dates, y compris le fait que le transport sera moins encombré pendant les vacances d’été. Nous avons aussi besoin de 70 000 bénévoles et c’est le meilleur moment pour les trouver. Nous travaillons avec le Conseil musulman de Grande-Bretagne à trouver les moyens de tenir compte du Ramadhan au cours des Jeux de Londres.»

La tribune (Alg) 17/08/2008

About Rédaction

Check Also

Dérives

Par Hmida BEN ROMDHANE (La Presse. Tunisie) Un professeur qui, au lieu de donner son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.