mercredi , 21 août 2019
Home / A La Une / Suède: un rapport décrit la percée de l’islamisme radical à Malmö

Suède: un rapport décrit la percée de l’islamisme radical à Malmö

Suede.jpgSTOCKHOLM, 28 jan 2009 (AFP) –Des groupuscules d’islamistes radicaux ont la mainmise sur un quartier difficile de Malmö, théâtre en décembre de violents affrontements entre jeunes d’origine immigrée et policiers, dénonce un rapport remis mercredi au gouvernement suédois.

A Rosengaard, où vivent près de 22.000 personnes dont 86% sont nées ou ont des parents nés à l’étranger, des fondamentalistes contrôlent le comportement des familles et fixent les règles du quartier, selon les auteurs, Magnus Ranstorp et Josefine Dos Santos, spécialistes du terrorisme à l’Ecole de défense nationale.

« Des familles qui viennent de s’installer et qui n’ont jamais été particulièrement religieuses ou traditionnelles admettent qu’elles vivaient plus librement dans leur pays d’origine », écrivent-ils.

Les femmes qui ne portaient pas le voile dans leur pays d’origine sont par exemple contraintes de le revêtir, selon l’enquête menée dans la troisième ville suédoise, située dans le sud du pays.

Les auteurs pointent l’influence des « mosquées des caves », non affiliées à l’islam officiel, dont les membres ultraradicaux, une minorité dans le quartier, font office de « contrôleurs de l’opinion ».

Intitulé « Menace contre la démocratie et les valeurs – scènes de la vie à Malmö », le rapport d’une trentaine de pages se fonde sur des entretiens avec 30 personnes: policiers, membres des services secrets, enseignants, membres des services sociaux et animateurs.

Tous, sauf un, ont dit avoir observé une radicalisation du quartier, qui se traduit notamment par des mariages à l’étranger de jeunes adolescentes, selon le rapport.

Celui-ci décrit également le mécanisme qui affecte Rosengaard, dont le taux de chômage s’élève à 38% et dont les habitants qui trouvent du travail partent le plus souvent. Le nombre d’élèves de l’école publique du quartier a été divisé par deux ces dernières années, du fait du développement d’écoles confessionnelles sous contrat.

« Que des groupes fondamentalistes à Rosengaard organisent des mariages d’enfants, créent des problèmes aux femmes qui ne portent pas le voile et conduisent les jeunes à s’isoler de la société est complètement inacceptable », a réagi la ministre de l’Intégration Nyamko Sabuni. « Les lois, les droits et l’égalité homme-femme valent pour tous, même ceux qui habitent à Rosengaard », a-t-elle ajouté.

Les affrontements de décembre, qui avaient soulevé la question de l’intégration en Suède, avaient éclaté après la fermeture d’un centre culturel musulman, que le propriétaire du bâtiment désirait récupérer pour un autre usage.

La police avait expulsé un groupe de jeunes qui avaient investi les locaux et deux nuits d’affrontements s’en étaient suivies.

About Rédaction

Check Also

Des jihadistes peuvent gagner l’Europe sans se cacher parmi les migrants

(AFP- 24/05/15)-L’extrême droite agite le spectre de jihadistes s’infiltrant dans les embarcations de fortune chargées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.