lundi , 25 septembre 2017
Home / Revue de presse / Retour de hadj

Retour de hadj

(El Watan)- Ils sont de retour ou en voie de l’être, et en Algérie, tout le monde ou presque les attend.  Mais si à La Mecque, ils étaient plus de deux millions et parmi eux, des Algériens, au moins deux d’entre eux ont retenu l’attention des spécialistes. D’abord Raouraoua, le patron de la Fédération algérienne de football (FAF), et le général Toufik, le patron tout court. Son départ pour le hadj avait d’ailleurs provoqué des rumeurs qui annonçaient le patron des «services» affecté, au point que Al Jazeera avait annoncé «une grave maladie» alors qu’il s’était simplement rendu à l’hôpital pour un bilan de santé avant le pèlerinage.

Son retour, discret comme sa fonction l’exige, devrait se dérouler normalement, aucun homme, président ou autre, n’ayant osé remettre en cause son pouvoir pendant son absence d’une semaine. Pour le premier par contre, El Hadj Raouraoua, son retour devrait être tout aussi discret mais pas pour les mêmes raisons. Accusé de tentative de vente de l’Algérie à l’Egypte, Raouraoua devra s’expliquer, juste après la cérémonie traditionnelle qui doit fêter son retour sur le sol non sacré d’Algérie, sur plusieurs points sensibles. A-t-il oui ou non tenté de vendre un match au pire ennemi, l’Egypte ? A-t-il bénéficié des largesses de Arab Contractors, qui a construit le siège de la FAF ? Est-il en relation d’affaires avec eux ? Silencieux sur tous ces points pour cause de prières incessantes, c’est la Fédération qui a défendu El Hadj

Raouraoua à sa place, par communiqués, sans se montrer, sans signer et sans rien expliquer sur le rapport qu’il entretient avec l’Egypte.
Finalement, en dehors des pèlerins algériens qui se sont plaints, une fois de plus, du manque d’organisation du pèlerinage par les «god operators» nationaux, personne ne se plaindra de la version 2010 du hadj. Raouraoua aurait aimé qu’il dure un an. On ne connaît pas l’avis du général Toufik.

Chawki Amari, El Watan (ALG)

About him

Check Also

Dérives

Par Hmida BEN ROMDHANE (La Presse. Tunisie) Un professeur qui, au lieu de donner son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.