mardi , 17 octobre 2017
Home / Actualité / Vives critiques de partis danois contre une réunion d’imams avec Ahmadinejad

Vives critiques de partis danois contre une réunion d’imams avec Ahmadinejad

COPENHAGUE (AFP) –Plusieurs partis politiques danois ont vivement critiqué mercredi des imams au Danemark qui ont rencontré la semaine dernière le président iranien Mahmoud Ahmadinejad à l’occasion de son déplacement pour le sommet mondial sur le climat à Copenhague.

Environ trente représentants de la communauté musulmane, notamment chiite, ont participé à cette réunion organisée par l’ambassade d’Iran à Copenhague.

Le Parti du peuple danois (PPD, extrême droite), allié parlementaire du gouvernement libéral-conservateur, a dénoncé cette rencontre qui « légitime la politique d’un président dictatorial », selon son porte-parole Martin Henriksen.

« Ils auraient dû au moins prendre leurs distances à l’égard de ce régime qui emprisonne ceux de ses citoyens souhaitant manifester, qui châtie ses étudiants car ils sont homosexuels, qui prêche la charia et représente le côté le plus obscur de l’islam comme idéologie », a-t-il déclaré sur la chaîne danoise TV2 News.

La porte-parole du parti conservateur de la coalition bipartite au pouvoir, Henriette Kjaer, a critiqué de son côté, dans un communiqué, ces imams et leurs organisations qui « bénéficient de subsides publics » et qu’on voit « en compagnie » d’une personnalité aussi controversée.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole du Conseil commun des musulmans, Zubair Butt Husssain, a affirmé qu’il était « pervers que des politiques veuillent nous empêcher d’exercer notre droit de réunion et d’expression comme tous les autres citoyens ».

« En outre, nous ne recevons aucune aide de l’Etat », a-t-il assuré, jugeant « essentiel » pour lui, de « saisir la chance de rencontrer un homme autant décrié et de lui présenter une image plus nuancée de la situation des musulmans au Danemark ».

« Je ne suis en aucun cas d’accord avec les propos d’Ahmadinejad sur l’holocauste ni avec la manière dont sont traités les étudiants en Iran » dit-il, ajoutant cependant que « le fait de participer à une réunion en sa présence ne signifie nullement que je légitime sa politique ».

Avec plus de 200.000 fidèles, soit environ 3,5% des 5,5 millions d’habitants du Danemark, l’islam est la deuxième religion de ce royaume scandinave après la religion évangélique-luthérienne.

About Rédaction

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.