lundi , 20 novembre 2017
Home / Etudes / Un an de prison pour avoir raconté ses visites au paradis

Un an de prison pour avoir raconté ses visites au paradis

(20 min)- Dur retour sur terre pour Bakri Abdullah. Cet Indonésien raconte avoir visité le paradis, et par deux fois encore, en 1975 et 1977. Ce qui n’est pas du tout du goût de la justice de son pays, qui l’a condamné ce vendredi à un an de prison pour blasphème. Lire la suite l’article

Il faut dire aussi que l’outrecuidant a cru bon d’en rajouter, en se déclarant «prophète». Ce qui a mis en rogne les villageois auxquels il a fait ses révélations. Ces derniers ont donc alerté les autorités il y a six mois, et Bakri Abdullah a été arrêté.

Interprétations «déviantes»

«J’accepte et je suis respectueux du jugement», a assuré avec philosophie le vieil homme à la santé fragile. En le condamnant à un an de prison, le tribunal s’est d’ailleurs montré plus clément que le procureur, qui avait requis une peine d’un an et demi.

Bakri Abdullah encourrait une peine maximale de cinq ans de prison. L’Indonésie, pays musulman le plus peuplé du monde, ne badine pas avec le blasphème. Une loi spécifique punit quiconque est reconnu coupable de manifester «des sentiments hostiles» vis-à-vis de la religion ou d’enseigner des interprétations «déviantes» à l’islam, au bouddhisme, hindouïsme, catholicisme, protestantisme ou confucianisme, les six cultes reconnus.



About him

Check Also

La modernisation des kuttâb en Égypte au tournant du xxe siècle

La situation scolaire est généralement plus complexe dans les pays colonisés ou sous influence que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.