lundi , 10 décembre 2018
Home / A La Une / Tunisie: un religieux tué et des milliers d’ouvrages brûlés dans un incendie

Tunisie: un religieux tué et des milliers d’ouvrages brûlés dans un incendie

TUNIS (AFP) – Un missionnaire italien a péri et des milliers d’ouvrages ont brûlé dans un incendie d’origine inconnue à l’Institut des Belles Lettres Arabes (Ibla) dirigé par des Pères-Blancs à Tunis, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

« Le frère Gian Battista Maffi, 55 ans, a trouvé la mort dans l’incendie qui a été provoqué par une explosion dans la bibliothèque de l’Ibla, où le feu a ravagé près de 17.000 titres dont des ouvrages précieux », a indiqué à l’AFP le père Jean Fontaine.

Une source judiciaire officielle a confirmé le décès du missionnaire affecté à la bibliothèque et indiqué qu’une instruction était ouverte pour déterminer les causes de l’incendie.

L’incendie survenu mardi, a été tardivement signalé par la presse, qui déplorait vendredi « un drame » à l’Ibla, salué comme un « haut lieu de la culture de la tolérance et du dialogue des religions », par le quotidien privé Assabah.

Jean Fontaine, 73 ans, n’était en mesure de préciser si l’incident pouvait avoir des origines criminelles. « C’est une catastrophe et une perte tragique pour le savoir et la recherche », a déploré le religieux à la tête de l’institut depuis 45 ans.

Fondé en 1926 par les Pères-Blancs ou missionnaires d’Afrique, l’Ibla renfermait quelque 32.000 titres et manuscrits remontant au 19è, ainsi que des publications spécialisées dans la culture arabo-musulmane et les sciences humaines.

Fréquentée depuis des décennies comme un lieu de recherches littéraires et anthropologiques, sa bibliothèque accueille chaque année un millier de chercheurs, étudiants et lycéens.

Six missionnaires et cinq agents tunisiens travaillent dans les locaux de l’Ibla, situés au coeur de la médina de Tunis et qui devaient être fermés pour leur restauration en juin prochain.

Un service sera célébré samedi dans une église de Tunis à la mémoire du religieux décédé avant son inhumation prévu au cimetière de Carthage (nord Tunis), selon le père Fontaine.

About him

Check Also

Des jihadistes peuvent gagner l’Europe sans se cacher parmi les migrants

(AFP- 24/05/15)-L’extrême droite agite le spectre de jihadistes s’infiltrant dans les embarcations de fortune chargées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.