lundi , 16 octobre 2017
Home / Opinion / Tunisie: exclure Douaji ? Allons donc !

Tunisie: exclure Douaji ? Allons donc !

(Yousef SEDDIK)- Je  n’en revenais pas, le ministre actuel de l’Enseignement supérieur a déclaré vouloir déprogrammer Ali Douaji pour une raison qu’il n’a pas  honte d’exprimer clairement : L’écrivain était un ivrogne !… Alors Monsieur le ministre, pitié pour le Département que vous vous apprźtez ą diriger, pitié pour nos jeunes étudiants, pitié surtout pour le bon goět et surtout, sur tout pour le Savoir.

Car sinon, et si vous n’avez pas le courage de vous rétracter, et en public comme l’a été publique votre déclaration saugrenue sur les écrans, vous allez être obligé de supprimer de nos programmes les Muallakat (Odes primés d’avant l’Islam) notamment celles de ‘Amr ibn Kalthoum : « lève-toi, la Belle, avec ta coupe d’un vin matinal … » ( AlahubbĒ bi ćahniki fa asbihĒnČ…), toute la poésie d’Al-AshČ, d’Al-Akhtal jusqu’ą la Cohorte de nos poètes contemporains, en passant bien évidemment par le génial Abě NawČs et Bachar..

Il restera quoi, alors ?

Sans aucun doute, le désert dont les gens de votre genre nous annoncent les terres promises

Le temps (Tunisie) 21/01/2011

About him

Check Also

Théologiennes féministes de l’islam

Depuis une vingtaine d’années, des bouleversements remarquables ont lieu dans le champ de la théologie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.