samedi , 20 octobre 2018
Home / A La Une / « Radio Muezzin » ou les minarets vus par un metteur en scène suisse

« Radio Muezzin » ou les minarets vus par un metteur en scène suisse

radio_muezzin_1.jpgSTRASBOURG (AFP) –« Radio Muezzin » du metteur en scène suisse Stefan Kaegi a transporté jeudi au pied des minarets du Caire un public strasbourgeois qui commentait encore le vote helvétique hostile à leur construction en Suisse.

Le Théâtre du Maillon qui accueille le « docu-théâtre » de Stefan Kaegi depuis plusieurs années, présentait, six mois après Avignon mais avant le parc de la Villette du 16 au 20 février à Paris, la vie quotidienne de quatre muezzins dans la ville des mille mosquées.

Le pièce « permet à des publics européens de saisir la réalité en Egypte où le gouvernement veut contrôler tout, y compris le chant des muezzins qui donne pourtant une identité à chaque mosquée et à chaque quartier », a indiqué le metteur en scène à l’AFP.

A propos de la votation populaire dimanche en Suisse, il a estimé que ce sont justement « les mosquées que l’on ne voit pas qui sont souvent les plus radicales ». « Nous sommes un petit pays qui peut s’enrichir de l’apport des étrangers » alors « il ne faut surtout pas transformer la Suisse en carte postale », a-t-il ajouté.

« Nous sommes attristés par le vote de dimanche » a déclaré un de ses acteurs sur scène, rajoutant cette phrase au texte original.

Tous non professionnels, les acteurs devisent et prient en arabe – avec surtitres français -, alors que défilent sur des écrans leurs univers personnels et des images animées du Caire.

L’un des muezzins est un professeur de Coran aveugle qui fait deux heures de bus pour appeler les fidèles à la prière. Un autre est un électricien qui a approfondi les enseignements du Prophète après un accident. Le troisième, plus cultivé, passe l’aspirateur dans sa petite mosquée et le dernier a été vice-champion du monde de … déclamation coranique.

Dans un décor réduit à quatre chaises et un haut-parleur sur un tapis de prière, le texte raconte la vie au quotidien de ces muezzins cairotes qui sont bien inquiets. Le ministère des Affaires religieuses a en effet décidé de sélectionner trente muezzins dont les appels seront à l’avenir radiodiffusés dans les mille mosquées de la capitale.

Faut-il se réjouir de la fin programmée d’une cacophonie sur la ville ou s’en offusquer parce que l’appel des fidèles à la mosquée deviendra plus anonyme?, interroge « Radio Muezzin ».

Actif à Berlin au sein du collectif Rimini Protokoll, Stefan Kaegi monte actuellement à Vancouver son nouveau spectacle « Best before  » (A consommer avant le …) où les téléspectateurs disposeront de télécommandes pour faire évoluer le spectacle.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Des jihadistes peuvent gagner l’Europe sans se cacher parmi les migrants

(AFP- 24/05/15)-L’extrême droite agite le spectre de jihadistes s’infiltrant dans les embarcations de fortune chargées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.