vendredi , 15 décembre 2017
Home / A La Une / Plaintes pour dénonciation calomnieuse contre l’imam de Drancy, témoignages divergents

Plaintes pour dénonciation calomnieuse contre l’imam de Drancy, témoignages divergents

BOBIGNY (AFP) -Deux plaintes pour « dénonciation calomnieuse » ont été déposées mardi soir contre Hassen Chalghoumi, imam de la mosquée de Drancy (Seine-Saint-Denis), à la suite de la plainte contre X pour violence et menaces de mort qu’il avait lui-même déposée auparavant, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Les témoignages divergent sur les événements de lundi soir à la mosquée de Drancy où officie Hassen Chalghoumi, à propos de menaces de mort dont il dit avoir été l’objet, alors qu’il n’était pas présent au moment des faits.

Selon le récit d’un conseiller de la Conférence des imams, présidée par M. Chalghoumi, lundi soir, « un commando de quatre-vingt personnes, le visage non masqué, a fait irruption dans la mosquée où se trouvaient quelque 200 fidèles, ils ont forcé le passage et se sont emparés du micro après une bousculade. Ils ont alors adressé des menaces et des anathèmes à l’adresse de l’imam, le traitant de +mécréant+, d’+apostat+ et affirmant: +on va liquider son cas+ à cet imam des Juifs+ ». M. Chalghoumi avait ensuite déposé plainte pour violence et menaces de mort.

Cette version des faits est contestée par plusieurs personnes présentes ce soir-là, selon des témoignages recueillis mercredi par l’AFP.

« Il y avait environ 80 fidèles présents pour la prière, comme tous les soirs. A la fin, l’un d’entre eux a demandé à parler avec M. Chalghoumi concernant ses propos, pour avoir un débat avec lui. L’imam qui présidait la prière lui a téléphoné mais M. Chalghoumi a répondu qu’il ne pouvait pas venir se joindre à nous », a témoigné Malik K., 24 ans.

« La majorité des personnes présentes ce soir-là étaient contre ses prises de position, et surtout lui reprochaient d’avoir parlé en tant qu’imam de Drancy. Il peut dire ce qu’il veut, en tant qu’homme et citoyen, mais le faire en se présentant en tant qu’imam, c’est se placer en tant que porte-parole de la communauté musulmane de Drancy, et ça les gens ne l’ont pas apprécié », a expliqué Karim Hachani, affirmant qu’il était présent lundi soir.

« Le micro n’a pas été arraché, c’est Yassine (l’imam présidant la prière du soir) qui l’a pris et a parlé. Comme M. Chalghoumi n’était pas là, on a discuté entre nous, dans le calme, et on est parti, tout simplement », a précisé Malik K.

« On parle d’un +commando islamique+ mais c’est n’importe quoi, on n’est pas en Afghanistan ici! », insiste M. Hachani.

« Depuis lundi soir, tout le monde veut lui parler mais on ne peut pas le voir, il est sans arrêt entouré de gardes du corps et de policiers », regrette Malik K.

« Le problème, c’est que depuis un moment, on n’a plus nécessairement l’impression d’être dans un lieu de culte, il y a trop de monde à venir, le préfet, le maire, des représentants d’associations, etc. Et puis il y a toujours des policiers dans la mosquée, on ne voit ça nulle part ailleurs », a-t-il conclu.

Le député-maire (Nouveau centre) de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, parlant d’incident « inquiétant », a ensuite fait état de « quelques membres » de groupuscules intégristes qui « sont venus essayer d’intimider à la fois l’imam et les pratiquants qui se trouvaient là, et ils sont repartis ».

Plusieurs responsables politiques et religieux ont exprimé leur indignation et leur solidarité envers l’imam, sur la base du récit de l’intéressé et de son entourage.

Les deux plaintes pour dénonciation calomnieuse ont été déposées par deux personnes, un technicien et un éditeur. La Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne, déjà en charge de l’enquête, a été saisie.

About him

Check Also

Des jihadistes peuvent gagner l’Europe sans se cacher parmi les migrants

(AFP- 24/05/15)-L’extrême droite agite le spectre de jihadistes s’infiltrant dans les embarcations de fortune chargées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.