vendredi , 15 décembre 2017
Home / Actualité / Le Maroc fixe le cadre du recrutement de ses imams

Le Maroc fixe le cadre du recrutement de ses imams

RABAT (AFP) – Les imams et les prêcheurs du Maroc devront désormais « avoir appris le coran par coeur » et être âgés de moins de 45 ans, selon une directive officielle révélée jeudi par le journal Attajdid, organe du parti islamiste Justice et Développement (PJD, opposition) et confirmée par une source ministèrielle.

Cette nouvelle procédure de recrutement n’a pas été rendue publique mais une source au ministère l’a confirmée jeudi à l’AFP. « Cette note administrative vise à réglementer l’activité de ces religieux de manière précise », a précisé cette source du ministère des Affaires islamiques (AI).

Selon la note du ministère, citée par le quotidien Attajdid cette « note officielle règlementant la fonction des imans a été mise récemment en application ». »Pour devenir prêcheur ou imam dans une mosquée, le candidat ne doit pas dépasser l’âge de 45 ans et doit avoir appris le coran par coeur », précise-t-elle.

« Une commission présidée par un représentant du ministère aura pour mission l’évaluation des candidatures (des prêcheurs et imams) et la sélection des dossiers », ajoute la même note.

« Nous avons 45 000 imams et les statistiques de 2006 ont montré que 82% d’entre eux n’ont aucune formation de base », avait déclaré en juillet 2009 Ahmed Tawfiq, le ministre des AI.

« Le monopole du champ religieux est un enjeu majeur pour les autorités marocaines. Ce type de notes en est l’exemple et l’instrument juridique », a précisé à l’AFP Mohammed Darif, spécialiste des mouvements islamistes.

« Ces prêcheurs doivent avoir tout de même une certaine formation extra-religieuse. Face au foisonnement des fatwas, un encadrement juridique s’avère indispensable pour les autorités », ajoute M. Darif.

En juillet 2009, le Maroc avait lancé un vaste programme de « mise à niveau » des imams, avec une enveloppe de 200 millions de dirhams (environ 19 millions d’euros).

About him

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.