mercredi , 26 juillet 2017
Home / A La Une / Inscriptions islamophobes et croix gammées sur le chantier d’une mosquée près de Caen

Inscriptions islamophobes et croix gammées sur le chantier d’une mosquée près de Caen

CAEN (AFP) – Des inscriptions islamophobes et des croix gammées ont été découvertes mercredi sur le mur d’enceinte du chantier d’une mosquée à Hérouville-Saint-Clair, ville nouvelle de la banlieue de Caen, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Caen.

Une enquête préliminaire a été confiée à la police judicaire qui disposait de peu d’éléments sur les auteurs de ces tags: « Islam hors d’Europe », « Ni islam ni burka » ou « Charles Martel », entourés de deux coeurs, croix gammées et croix celtiques.

Ces inscriptions ont été réalisées au cours de la nuit du 13 au 14 juillet, a précisé le procureur adjoint, Jean-Pierre Triaulère.

Le Conseil français du culte musulman a exprimé jeudi dans un communiqué « sa profonde indignation » et « condamné avec force cette nouvelle agression ».

Le CFCM « fait part de son incompréhension totale face à cette longue série de profanations qui attriste la communauté musulmane de France et menace le vivre ensemble et la cohésion nationale », appelant les autorités « à tout mettre en oeuvre pour que cessent ces indignes atteintes à des lieux de prière et de recueillement ».

Le ministre de l’Intérieur, en charge des cultes, Brice Hortefeux, a écrit au président du CFCM, Mohammed Moussaoui, à propos de ces « inscriptions xénophobes et haineuses ». « Une nouvelle fois, les musulmans de notre pays ont été pris pour cible (…) Comme vous, je déplore cet acte stupide et méprisable. Le ou les individus qui ont commis ce forfait doivent être sévèrement punis par l’autorité judiciaire », écrit le ministre.

Eric Besson, ministre de l’immigration, a « condamné » ce qu’il a qualifié d' »actes xénophobes intolérables » qui « témoignent non seulement d’une immense lâcheté et d’une extrême imbécillité, mais aussi d’une volonté de porter atteinte aux principes et valeurs qui fondent la construction même de notre Nation ».

« Ces actes s’ajoutent à ceux qui ont visé au cours des derniers mois plusieurs mosquées et cimetières musulmans », a-t-il rappelé, ajoutant: « la France a toujours été, et doit demeurer, une terre d’immigration et d’intégration ».

Le maire (Modem) d’Hérouville-Saint-Clair, Rodolphe Thomas, s’est dit dans un communiqué « profondément choqué par cet acte raciste et islamophobe ». « Il n’y a pas de mots assez fort pour caractériser cette bêtise », a-t-il ajouté.

« Dans le contexte national actuel où l’on caricature et où tant d’amalgames sont faits, il est important de revenir vers une démocratie apaisée et modérée », poursuit-il, « La France est (…) une terre d’accueil qui s’honore en garantissant et en défendant la liberté, l’égalité et la fraternité ».

« Hérouville Saint-Clair est une ville atypique, c’est une fenêtre ouverte sur le monde. C’est le symbole même de la tolérance, où plus de 77 nationalités vivent ensemble dans le respect et la fraternité », a-t-il ajouté.

Enfin, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) « s’alarme de la multiplication d’actes antireligieux » dans le pays et exprime « sa profonde émotion et son inquiétude » devant ces inscriptions.

About him

Check Also

Des jihadistes peuvent gagner l’Europe sans se cacher parmi les migrants

(AFP- 24/05/15)-L’extrême droite agite le spectre de jihadistes s’infiltrant dans les embarcations de fortune chargées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.