lundi , 19 novembre 2018
Home / Actualité / GB : trois arrestations après un feu chez l’éditeur d’un livre sur Mahomet

GB : trois arrestations après un feu chez l’éditeur d’un livre sur Mahomet

GB_1.jpgLONDRES (AFP) – Trois hommes ont été arrêtés dans la nuit de vendredi à samedi au nord de Londres après un feu chez l’éditeur d’un livre controversé sur la plus jeune épouse du prophète Mahomet, a annoncé la police.

Les arrestations sont intervenues peu après un incident à une adresse où réside et travaille Martin Rynja, l’éditeur de Gibson Square, une maison d’édition qui a récemment annoncé la publication du roman controversé « Le Joyau de Médine » (The Jewel of Medina) de la journaliste et auteur américaine Sherry Jones.

Scotland Yard a confirmé avoir éteint un feu de petite ampleur dans la propriété de l’éditeur à Lonsdale Square, dans le quartier d’Islington au nord de Londres.

« A ce stade encore préliminaire les arrestations sont liées (à l’incident), a précisé la police.

Des voisins ont évoqué une bombe à pétrole qui aurait été introduite par la boîte aux lettres de la maison, ce qui n’a pas été confirmé par la police.

Les trois hommes âgés de 22, 30 et 40 ans ont été arrêtés vers 2H25 heure locale et étaient interrogés vendredi par la police. Ils sont soupçonnés d’avoir ordonné, préparé ou organisé des actes de terrorisme.

Deux d’entre-eux ont été arrêtés par des policiers armés à l’extérieur de la résidence de l’éditeur et un troisième près de la station de métro Angel.

La police effectuait parallèlement des perquisitions à trois adresses dans le nord-est de Londres.

L’éditeur américain Random House avait renoncé en août à publier le roman controversé, qui se penche sur Aïcha, la plus jeune épouse du prophète, par crainte qu’il n’offense certains membres de la communauté musulmane.

L’oeuvre avait également été retirée provisoirement de la vente en Serbie à la suite des protestations de la communauté musulmane locale.

Mais Martin Rynja, de Gibson Square avait estimé début septembre que « dans une société ouverte, il devait y avoir un accès ouvert aux oeuvres littéraires, peu importe les craintes ».

« En tant qu’éditeur indépendant, nous estimons que nous ne devons pas avoir peur des conséquences d’un débat », a-t-il ajouté.

Gibson Square est connu pour avoir publié des oeuvres controversées comme « Blowing Up Russia » de l’ex-agent russe Alexandre Litvinenko.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.