samedi , 23 juin 2018
Home / A La Une / Déclin du soutien à l’extrémisme chez les musulmans, reste élevé au Nigeria

Déclin du soutien à l’extrémisme chez les musulmans, reste élevé au Nigeria

WASHINGTON (AFP) -Le soutien à l’extrémisme islamiste, à Al-Qaïda et Oussama ben Laden s’érode chez les musulmans de plusieurs pays, même s’il reste particulièrement élevé au Nigeria, selon les conclusions d’une étude de l’institut américain Pew Research Center publiée jeudi.

Pour les besoins de cette enquête annuelle, l’institut s’est intéressé à sept pays où il n’a interrogé que des musulmans: l’Egypte, l’Indonésie, la Jordanie, le Liban, le Nigeria, le Pakistan et la Turquie.

Le Nigeria, d’où était originaire Umar Farouk Abdulmutallab, le jeune homme qui a tenté de faire exploser un avion de ligne au dessus des Etats-Unis le 25 décembre 2009, est le seul dans lequel les musulmans sont quasiment majoritaires à soutenir Al-Qaïda et Ben Laden.

En effet, 49% des personnes interrogés au Nigeria disent avoir une opinion favorable de la nébuleuse extrémiste, et 48% avoir « confiance » en son chef. Ce dernier chiffre est toutefois en déclin par rapport à 2009, lorsque 54% des musulmans nigérians interrogés avaient énoncé une opinion positive sur Ben Laden.

Paradoxe, 81% des Nigérians, au cours de la même enquête, ont dit avoir une opinion favorable… des Etats-Unis. La cote du président Barack Obama y atteint même 84%.

Ben Laden obtient une « cote de confiance » de 25% en Indonésie (inchangé depuis 2009), de 19% en Egypte (-4 points), de 18% au Pakistan, pays où les Etats-Unis le soupçonnent de se terrer (inchangé), de 14% en Jordanie (-14 points) et de 3% en Turquie (+1). Au Liban, la cote de Ben Laden est de 0%.

Les personnes interrogées en Jordanie sont 34% à dire avoir une opinion favorable d’Al-Qaïda. Ces chiffres s’établissent à 23% en Indonésie, 20% en Egypte, 4% en Turquie et 3% au Liban.

C’est en revanche dans ce dernier pays que le soutien aux attentats suicide est le plus élevé: 39% des personnes interrogées ont estimé qu’ils se justifiaient « souvent » ou « parfois ». C’était le cas de 34% au Nigeria, 20% en Jordanie, 15% en Indonésie, 8% au Pakistan et 6% en Turquie.

L’intégralité de l’enquête est disponible à l’adresse internet « http://pewglobal.org/ »

About him

Check Also

Des jihadistes peuvent gagner l’Europe sans se cacher parmi les migrants

(AFP- 24/05/15)-L’extrême droite agite le spectre de jihadistes s’infiltrant dans les embarcations de fortune chargées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.