lundi , 28 mai 2018
Home / A La Une / Caricatures: excuses d’un quotidien danois pour avoir offensé les musulmans

Caricatures: excuses d’un quotidien danois pour avoir offensé les musulmans

COPENHAGUE (AFP) – Le quotidien danois Politiken a présenté ses excuses aux musulmans pour les avoir offensés en reproduisant en 2008 les caricatures controversées de Mahomet, sans regretter pour autant leur publication, a-t-il annoncé vendredi.

Le journal, le premier média danois à faire de telles excuses, a conclu un accord avec huit organisations affirmant représenter près de 95.000 descendants du Prophète dans 8 pays, où il dit regretter d’avoir blessé la foi des musulmans.

Cet accord stipule néanmoins que le quotidien de centre-gauche ne renonce pas au droit de publier de nouveau ces caricatures, souligne Politiken dans un communiqué.

Les organisations signataires de l’accord sont établies dans huit pays (Egypte, Libye, Qatar, Jordanie, Arabie saoudite, Liban, territoires palestiniens, Australie), dont notamment une organisation égyptienne, Niqabat al-Ashraf, forte de près de 70.000 membres.

Le rédacteur en chef du quotidien, qui a publié cet accord à la une vendredi, s’est « félicité » du compromis obtenu. « Nous déplorons l’offense faite aux musulmans même si ce n’était pas notre intention », a déclaré Toeger Seindenfaden à l’AFP.

Ce compromis a cependant suscité une vive condamnation d’une grande partie du milieu politique danois, qui accuse Politiken d’avoir cédé et sacrifié la liberté d’expression, considérée comme la pierre angulaire de la démocratie danoise.

Il a été dénoncé par d’autres grands quotidiens danois, comme Jyllands-Posten et Berlingske Tidende, qui ont affirmé cependant qu’ils ne comptaient pas republier les caricatures.

Le Premier ministre danois, Lars Loekke Rasmussen, a refusé de « s’immiscer dans les dispositions » de Politiken, au nom de « la liberté d’expression et de la presse et du respect des décisions rédactionnelles des médias ».

« Mais ce qui me préoccupe c’est si c’est l’expression d’une rupture de la cohésion qui a existé dans les médias et aussi la société danoise (…) ou de céder aux menaces » dans cette affaire, a-t-il indiqué sur la chaîne TV2 News.

Douze caricatures controversées du prophète Mahomet avaient été publiées pour la première fois en septembre 2005 dans le quotidien danois Jyllands-Posten provoquant de violentes manifestations dans le monde islamique. Elles avaient été reproduites en février 2008 par près de vingt quotidiens danois, dont Politiken, à la suite d’un plan avorté d’attentat contre un des caricaturistes.

« Nous avions imprimé à l’époque ce dessin pour illustrer une information sur ce plan d’attentat. C’est tout, et non pour provoquer », selon le rédacteur en chef de Politiken.

Le compromis avec Politiken fait suite à une demande le 28 août dernier d’un avocat saoudien, Faisal Ahmed Zaki Yamani, à onze quotidiens danois ayant reproduit ces caricatures, exigeant qu’ils fassent des excuses, qu’ils promettent de ne plus les republier et les enlèvent de leurs sites internet.

About him

Check Also

Des jihadistes peuvent gagner l’Europe sans se cacher parmi les migrants

(AFP- 24/05/15)-L’extrême droite agite le spectre de jihadistes s’infiltrant dans les embarcations de fortune chargées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.