mardi , 14 août 2018
Home / Actualité / Agrément retiré à une nourrice épouse d’un imam controversé

Agrément retiré à une nourrice épouse d’un imam controversé

Imam_3_1_1.jpgBRUXELLES (AFP) –L’organisme officiel chargé de l’enfance en région de Flandre (nord de la Belgique) a retiré son agrément de nourrice à l’épouse d’un imam d’Anvers, qui a défendu une position jugée extrémiste sur le port du voile à l’école, a rapporté mercredi la presse belge.

La femme de l’imam Nordine Taouil, qui travaillait depuis six ans comme nourrice et s’occupait de quatre enfants, n’avait fait l’objet d’aucune plainte jusque là, selon les quotidiens néerlandophones Het Laatste Nieuws et De Standaard.

« Nous avons en effet décidé de mettre un terme à notre collaboration », a expliqué Leen Du Bois, porte-parole de l’organisme « Kind en Gezin » (Enfant et famille).

« Nous estimons que dans ce cas précis, il n’y a pas encore suffisamment de garanties quant à l’intégrité des enfants. Son époux a été décrit par la Sûreté de l’Etat dans la presse comme un extrémiste », a-t-il souligné.

Nordine Taouil, 35 ans, s’est indigné d’être « discriminé et diabolisé ».

« Qu’est-ce que ma femme a à voir dans tout ça? Elle a donné tout son amour à ces enfants. Toutes les armes sont visiblement bonnes pour me toucher », a-t-il déclaré à la presse, affirmant recevoir des lettres de menaces depuis qu’il est intervenu en faveur des élèves d’Anvers désirant pouvoir porter un foulard à l’école.

La polémique sur le voile s’est envenimée à la rentrée scolaire 2009. Lorsque deux lycées anversois ont annoncé l’interdiction du port du foulard, l’imam Taouil a appellé les élèves musulmans à « boycotter » les établissements en question.

Le chef de la Sûreté de l’Etat, Alain Winants, avait affirmé lundi que M. Taouil était un extrémiste qui milite activement dans les cercles salafistes.

Selon ses informations, M. Taouil, un Belge d’origine marocaine, aurait notamment organisé des formations pour de jeunes musulmans belges dans des écoles coraniques radicales au Pakistan.

Le Conseil d’Etat, la plus haute instance administrative en Belgique, a jugé mardi irrecevable pour des raisons techniques la plainte d’une élève contre le nouveau règlement d’un des deux lycées prohibant le voile. Mais il ne s’est pas prononcé sur le fond.

Le 11 septembre, les divers réseaux scolaires d’Anvers, y compris le secteur confessionnel catholique, se sont concertés et ont décidé d’interdire le voile dans leurs 300 établissements à la rentrée 2010.

Le Conseil supervisant les écoles publiques de langue néerlandaise financées par le ministère flamand de l’Education a adopté le même jour une position identique pour toute la région de Flandre, avec application progressive dès cette année à ses 700 établissements.

Une autre nourrice anversoise s’est déjà vu retirer son agrément la semaine dernière par Kind en Gezin. Ouvertement nazie, elle avait elle fait l’objet de plaintes de parents dès 2003.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.