mardi , 20 février 2018
Home / Actualité / Italie: un Marocain tue sa fille parce qu’elle vivait avec un jeune Italien

Italie: un Marocain tue sa fille parce qu’elle vivait avec un jeune Italien

mariage_mixte_1.jpgROME (AFP) – Un Marocain vivant dans le nord de l’Italie, opposé à la relation de sa fille musulmane de 18 ans avec un Italien catholique de 31 ans, a tué mardi la jeune femme et blessé le jeune homme, rapporte mercredi la presse italienne.

Dafani El Ketawi, 45 ans et aide-cuisinier dans la région de Pordenone, dans le nord-est de l’Italie, a intercepté la voiture du jeune Italien, Massimo De Biasio, dans laquelle se trouvait également sa fille, Sanaa.

« Les deux jeunes ont été attaqués immédiatement. Massimo de Biasio n’a même pas eu le temps de sortir de la voiture où il a été touché par plusieurs coups de couteau sans gravité. Sanaa a cherché en revanche à fuir mais elle a été frappée quelques mètres plus loin par une série de coups de couteau à la gorge », écrit le quotidien La Repubblica.

Selon les témoignages cités par le journal, le Marocain avait déjà menacé de mort à plusieurs reprises le jeune Italien, qui vivait depuis plusieurs semaines déjà avec Sanaa.

« C’est un crime horrible, inhumain, inconcevable, fruit d’une guerre des religions absurde qui est arrivée même dans nos maisons », a réagi mercredi la ministre de l’Egalité des chances Mara Carfagna.

« Des événements terribles comme celui-ci nous incitent à continuer d’intégrer les immigrés selon le modèle italien, où chaque personne est libre de professer sa propre foi mais où elle ne peut rester dans le pays que si elle en accepte les règles, dont le respect des droits de l’Homme, y compris ceux de la femme, et des lois de l’Etat », a conclu la ministre.

Luigi Delpino, procureur de la République de Pordenone, a affirmé mercredi devant la presse que Dafani El Ketawi risque la prison à vie en raison des circonstances aggravantes, le lien de parenté avec la victime, mais il a refusé de confirmer les motifs religieux du crime.

Ce meurtre évoque celui d’une autre jeune musulmane en Italie, Hina, tuée en août 2006 par son père et deux cousins qui désapprouvaient son mode de vie jugé trop « occidentalisé ».

Le corps de Hina avait été enterré dans le jardin de la maison familiale. Ses assassins ont été condamnés à 30 ans de prison par la justice italienne.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.