jeudi , 20 septembre 2018
Home / Non class / Vols dans les églises : la police russe veut armer les prêtres (presse)

Vols dans les églises : la police russe veut armer les prêtres (presse)

Russie_1.jpgMOSCOU (AFP) – La police de la région de Kostroma (370 km au nord-est de Moscou), dont les églises de campagne ont été victimes de nombreux vols de précieuses icônes, a recommandé aux prêtres de s’armer, suscitant une vive polémique, selon la presse russe de lundi.

« Nous appelons les prêtres à acheter à leur propre compte des moyens de défense y compris des armes à feu », a déclaré au quotidien Kommersant l’adjointe du chef de la direction de la lutte contre le crime organisé de la région, Larissa Barssoukova.

La police se propose de son côté d’installer des caméras de surveillance dans les églises et à leur abord, précise le journal.

Les réactions divergent parmi les prêtres orthodoxes. « Je soutiens cette proposition car l’on ne peut pas vraiment se fier à la police », a déclaré à Kommersant l’archiprêtre Ferapont de Borok arguant que » dans l’histoire de la chrétienté des moines ont défendu leurs monastères les armes à la main ».

« Un prêtre ne peut porter une arme et encore moins l’utiliser, cela est contraire aux canons de l’Eglise », réagit au contraire le chargé de presse du Patriarcat de Moscou Vladimir Viguilianski, cité par Kommersant.

« Cela ne contredit pas seulement les canons de l’Eglise mais aussi le bon sens », renchérit le diacre Andreï Kouraev, enseignant à l’Académie religieuse de Moscou, cité par le quotidien Vremia Novosteï.

Un prêtre armé d’un pistolet ne peut rien contre une organisation criminelle bien organisée et si son église est menacée par un voleur alcoolique local c’est à la police de se charger d’empêcher ce genre d’attaque, explique-t-il.

Les responsables religieux protestants et musulmans cités par Kommersant se sont montrés aussi farouchement contre.

« C’est une très bonne idée, à la différence des prêtres orthodoxes, les rabbins peuvent porter des armes et c’est avec plaisir que je demanderais une mitraillette », a au contraire déclaré à Kommersant le rabbin Zinoviï Kogan, président du congrès des organisations juives de Russie.

« Un bon père de campagne les armes à la main c’est un triste signe des temps », commente Nezavissimaïa Gazeta dans un éditorial, en déplorant que les prêtres de campagne soient confrontés « à l’ignorance, l’alcoolisme, la dégradation, les attaques purement païennes ».

About Rédaction

Check Also

How To Get Out Of Debt In 1 Year Or Less!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.