dimanche , 19 novembre 2017
Home / Non class / USA: les autorités ne pouvaient pas retirer 463 enfants à une secte (juges)

USA: les autorités ne pouvaient pas retirer 463 enfants à une secte (juges)

WASHINGTON (AFP) – Les autorités texanes n’avaient pas le droit de retirer 463 enfants à une secte polygame début avril, parce qu’elles n’ont pas prouvé qu’un danger physique immédiat pesait sur eux, a déclaré jeudi une cour d’appel locale.

Après un raid entamé le 3 avril contre un immense ranch où vivaient en communauté recluse des adeptes d’une secte dissidente de l’église mormone soupçonnée d’abus sexuels sur mineurs, les services sociaux du Texas (sud) ont retiré 250 filles et 213 garçons à leurs parents.

Selon les autorités, les filles étaient conditionnées pour accepter d’avoir dès la puberté des relations sexuelles avec des « maris spirituels » d’âge mûr et les garçons de la secte étaient endoctrinés pour perpétuer ces pratiques.

« Des preuves que des enfants élevés dans cet environnement particulier puissent un jour voir leur santé physique et leur sécurité menacée ne prouvent pas que le danger soit suffisamment imminent pour justifier la mesure extrême d’un retrait avant que l’affaire soit examinée sur le fond », a déclaré jeudi la cour d’appel d’Austin.

Jusqu’à présent, les enfants avaient été placés dans des structures d’accueil, et des audiences avaient commencé cette semaine pour trouver une solution plus durable pour chacun d’entre eux. Les autorités peuvent encore faire appel devant la cour suprême du Texas.

Les autorités « n’ont présenté aucune preuve de danger pour la santé physique ou la sécurité des garçons et des filles qui n’ont pas atteint la puberté », a expliqué la cour d’appel.

Quant aux jeunes filles pubères, aucun élément ne prouve pour l’instant qu’elles sont mariées, ou qu’elles ont eu des relations sexuelles non consenties: « les autorités ont reconnu que les grossesses adolescentes, en elles-mêmes, ne constituaient pas un motif pour retirer l’enfant de sa maison et de ses parents », a relevé la cour.

De plus, les juges ont dénoncé le fait que les autorités ne semblent pas avoir sérieusement envisagé d’alternative au retrait immédiat de la totalité des enfants.

Les services de protection de l’enfance ont assuré avoir agi face à « un modèle insinuant d’abus sexuels qui (mettait) en danger chaque enfant dans le ranch », des craintes confirmées par exemple par des documents découverts dans le ranch détaillant les liens de famille entre différents membres.

Nous avons « seulement un devoir: protéger les enfants. Quand nous voyons des preuves que des enfants ont subi des abus sexuels et courent le risque d’abus supplémentaires, nous agissons », ont-ils ajouté dans un communiqué.

Les enfants vivaient dans un ranch appartenant à l’Eglise Fondamentaliste des Saints des Derniers Jours (FLDS), une secte dirigée par Warren Jeffs, un polygame condamné l’année dernière à la réclusion à perpétuité pour complicité de viol.

About Rédaction

Check Also

How To Get Out Of Debt In 1 Year Or Less!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.