mardi , 14 août 2018
Home / Actualité / Un rabbin colon et un membre du Hamas élaborent un projet de trêve à Gaza

Un rabbin colon et un membre du Hamas élaborent un projet de trêve à Gaza

Menahem_Fruman_1.jpgJERUSALEM (AFP) – Le rabbin Menahem Fruman, habitant d’une colonie de peuplement en Cisjordanie, a annoncé mercredi avoir conclu un projet d’accord sur une trêve des violences dans la bande de Gaza avec un membre du Hamas.

« Il s’agit d’un document commun de quatre pages visant à instaurer une trêve et un cessez-le-feu dans lequel les deux parties s’engagent à mettre fin aux violences », a affirmé le rabbin qui réside dans la colonie de Tekoa, près de Bethléem, en Cisjordanie.

Il a précisé que ce texte avait été mis au point avec le journaliste du Hamas Khaled Omairi, et qu’il avait obtenu « l’aval d’Ismaïl Haniyeh et Khaled Mechaal », respectivement Premier ministre du gouvernement islamique dans la bande de Gaza et numéro un du Hamas.

Le rabbin a précisé que dans ce document « Israël s’engage à cesser ses attaques, ses incursions, ses éliminations ciblées et à lever le blocus économique ».

« De son côté, le Hamas s’engage à cesser les tirs de roquettes et d’obus de mortiers et à empêcher les autres organisations de se livrer à ce genre d’attaque », a poursuivi le rabbin Fruman.

« Si le cessez-le-feu est respecté, le soldat Gilad Shalit (enlevé en juin 2006) et tous les détenus palestiniens seront libérés progressivement. »

Selon lui, le texte est basé « sur des principes religieux, car seul des religieux sont en mesure de faire la paix dans la région ».

Le rabbin a également indiqué qu’il avait transmis ce document à « un haut responsable du gouvernement israélien » dont il a refusé de préciser l’identité.

Le rabbin a pris cette initiative alors que les responsables israéliens évoquent avec de plus en plus d’insistance ces derniers jours la possibilité de lancer une opération militaire de grande envergure dans la bande de Gaza pour tenter de mettre fin aux tirs de roquettes notamment vers la ville israélienne de Sderot.

Depuis des années, le rabbin Fruman, une personnalité marginale parmi les colons, prône le dialogue avec les Palestiniens sur des bases religieuses.

Il s’était ainsi entretenu avec l’ancien président palestinien, Yasser Arafat, décédé en novembre 2004, et le chef spirituel et fondateur du Hamas, Cheikh Ahmed Yassin, tué lors d’un raid aérien israélien en mars 2004.

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.