lundi , 28 mai 2018
Home / Actualité / Tollé en Egypte contre l’invitation d’Israël au salon du livre à Paris

Tollé en Egypte contre l’invitation d’Israël au salon du livre à Paris

Salon_du_livre_1.jpgLE CAIRE (AFP) – Une quinzaine de syndicats égyptiens, des écrivains aux médecins, se sont ligués jeudi contre le choix d’Israël comme « invité d’honneur » au Salon du livre de Paris, à la mi-mars.

« Ce choix est inacceptable alors qu’Israël se livre comme jamais aux violations des droits de l’Homme », a déclaré à l’AFP Mohamed Salmawy, président de l’Union des écrivains égyptiens et de l’Union des écrivains arabes.

Une délégation de ces syndicats va remettre une note de protestation dimanche à l’ambassadeur de France, Philippe Coste, a indiqué M. Salmawy, également rédacteur en chef du magazine francophone al-Ahram Hebdo.

« Nous sommes très déçus, et surtout parce que cela se passe en France qui a toujours eu une politique plus objective et de défense des droits de l’Homme », a-t-il dit sans exclure une décision ultérieure de boycottage.

L’Union des écrivains égyptiens se réunira samedi pour examiner un tel appel. L’Union des écrivains arabes, qui a son siège au Caire, aura à se prononcer suivant les recommandations des fédérations de 15 pays arabes.

« Honorer Israël au Salon du Livre de Paris, avec l’appui du ministère des Affaires étrangères, est un défi au sentiment de millions de Palestiniens endurant depuis plus d’un demi-siècle la pire des occupations », dit la note.

Auteur du best-seller « L’Immeuble Yacoubian », Alaa al-Aswani, a estimé qu’inviter « un pays coupable de crimes contre l’humanité est une faute très grave », mais qu’il irait au Salon du Livre.

« Je suis très choqué car la France est depuis deux siècles un pays très important sur le plan culturel pour les Egyptiens, ce n’est pas la France que je connais », a-t-il dit à l’AFP.

Il a indiqué qu’il distribuerait, en silence, « des photos d’enfants palestiniens ou libanais victimes de la politique israélienne », au stand d’Actes sud où il présentera son dernier livre « Chicago ».

Un autre romancier égyptien célèbre, Gamal Ghitani, a affirmé à l’AFP que la note de protestation « était une forme d’infantilisme politique », estimant que les signataires « n’ont aucun droit d’ingérence dans un autre pays ».

« Cela aggrave notre manque de crédibilité », a dit M. Ghitani, auteur de nombreux livres publiés en France, pour qui « il est préférable d’organiser des manifestations culturelles » contre la politique d’Israël à l’égard des Palestiniens.

Le Salon du Livre de Paris, qui se tiendra du 14 au 19 mars, a choisi cette année, à l’occasion du 60ème anniversaire de la création d’Israël, d’inviter 39 écrivains israéliens de toutes générations de Aharon Appelfeld à Etgar Keret.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.