samedi , 23 juin 2018
Home / Actualité / Somalie: un groupe islamiste modéré appelle au jihad contre les shebab

Somalie: un groupe islamiste modéré appelle au jihad contre les shebab

Somalie_1.jpg

NAIROBI (AFP) –Un groupe islamiste modéré, Ahlu Sunna Wal-jama’ah, présent en Somalie, a appelé dimanche pour la première fois à combattre les islamistes extrémistes des « shebab », les accusant d’avoir perpétré des « atrocités » et d’être responsables de l’insécurité dans le pays.

« Les factions wahhabites en Somalie, tels que les shebab et les tribunaux islamiques, sont la cause des problèmes sécuritaires et religieux dans le pays depuis 20 ans », accuse ce groupe religieux jusqu’ici peu connu dans un communiqué distribué lors d’un point de presse à Nairobi.

Ahlu Sunna appelle tous ses membres « dans et en dehors de la Somalie » à la « guerre sainte (jihad) contre ces groupes d’hérétiques wahhabites » afin de « protéger l’islam », « restaurer la paix et la stabilité et permettre la formation d’un gouvernement d’unité nationale en Somalie ».

Ahlu Sunna Wal-jama’ah a fait parler de lui pour la première fois samedi en prenant le contrôle de la ville de Gurael (environ 300 km au nord de la capitale somalienne Mogadiscio) lors d’une offensive contre les shebab qui contrôlaient la ville depuis deux semaines.

Dimanche, des combattants d’Ahlu Sunna ont également attaqué les shebab à Dhusamareb (environ 400 km au nord-ouest de Mogadiscio) pour tenter de prendre le contrôle de la localité.

Les shebab sont à la tête de l’actuelle insurrection en Somalie, en guerre civile depuis 1991. Ces combattants contrôlent désormais une grande partie du centre et du sud de la Somalie.

Les shebab, aile militaire des tribunaux islamiques, ont entamé cette guérilla après la chute des tribunaux (qui contrôlaient le centre et le sud de la Somalie) début 2007 lors d’une offensive de l’armée éthiopienne venue aider le gouvernement somalien.

Le wahhabisme désigne une doctrine islamique sunnite rigoriste fondée au XVIIIe siècle pour ramener l’islam à sa pureté d’origine. Ses fidèles rejettent toute tradition pour s’en tenir aux seuls principes du Coran. De nombreux mouvements terroristes islamistes se réclament du wahhabisme.

« Les conflits provoqués par ces groupes (shebab et tribunaux islamiques) ces dernières années en Somalie ont dépassé les ravages causés par les autres conflits (notamment claniques) qu’a connus le pays en terme de morts, de destruction, de personnes déplacées, kidnappées, etc… », dénonce encore Ahlu Sunna.

« La guerre qui a lieu en ce moment en Somalie est soutenue par (le réseau terroriste) al-Qaïda et n’a rien à voir avec l’islam ou les intérêts du peuple somalien », selon le communiqué.

Le communiqué fait la liste des « atrocités commises par ces groupes contre la sécurité, la stabilité et les croyances religieuses du peuple somalien ».

Il cite notamment « l’endoctrinement de jeunes pour en faire des machines à tuer », « les assassinats d’intellectuels, de chefs coutumiers, de commerçants et d’hommes politiques », ou la « déstabilisation de la sécurité dans les zones où vivent des déplacés pour les forcer à rentrer » chez eux.

Ce groupe dénonce le comportement politique « stupide » et « non éthique » des « groupes wahhabites » qui ont « fait systématiquement échouer toute conférence de paix nationale et internationale » pour la Somalie.

Le gouvernement somalien et l’opposition islamiste modérée ont signé en juin à Djibouti un accord de partage du pouvoir et de trêve, catégoriquement rejeté par les shebab.

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.