lundi , 23 mai 2022
Home / Actualité / Sacrifice de moutons: la fondation Bardot dénonce « l’immobilisme de l’Etat »

Sacrifice de moutons: la fondation Bardot dénonce « l’immobilisme de l’Etat »

abatage_1_1.jpgPARIS (AFP) –A l’occasion du premier jour de l’Aïd al Adha, la fondation Bardot a dénoncé « l’immobilisme de l’Etat », reprochant au président Nicolas Sarkozy de ne pas être intervenu pour rendre obligatoire l’étourdissement des moutons avant l’abattage rituel.

« Le président Nicolas Sarkozy avait promis de +trancher+ si aucune décision significative rapide n’était prise et pour l’heure, aucun engagement concret de l’Elysée n’est parvenu à la fondation Brigitte Bardot mais de simples nouvelles promesses », indique le communiqué

Dénonçant « l’immobilisme de l’Etat » la fondation critique la « désinvolture des autorités face à la souffrance des bêtes et des infractions constatées ».

Des membres de la fondation qui, chaque année, se rendent sur certains sites d’abattage, ont jugé « la situation bien plus préoccupante aujourd’hui qu’elle ne l’était l’année dernière encore ».

« En 48h, 200.000 moutons seront abattus pour l’Aïd al Adha, dont plus de 70.000 illégalement selon le ministère de l’Agriculture », affirme l’association de défense des animaux.

Selon elle, le Conseil français du Culte Musulman avait déclaré ne voir aucun obstacle à l’application de l’étourdissement par électronarcose (choc électronique) conformément à la réglementation européenne de 1974.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Fermeture de la mosquée Sounna à Marseille, le « test » de la grande prière

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a fermé pour six mois la mosquée Sounna, l’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.