jeudi , 16 août 2018
Home / Revue de presse / Pour Dieu, contre l’islam

Pour Dieu, contre l’islam

ulfkotte.jpgL’extrême droite et la mouvance catholique conservatrice derrière la manif « anti-islamique » interdite.

Le bras de fer est engagé : Udo Ulfkotte, l’initiateur allemand de la manifestation « anti-islamique » du 11 septembre interdite par la Ville de Bruxelles, a fait élection de domicile en Belgique. Objectif : saisir au plus tôt le Conseil d’Etat, afin de suspendre l’interdiction municipale. La requête sera déposée lundi au tribunal. « J’ai élu domicile auprès de mon avocat, à Anvers, afin de faciliter les démarches », assure Ulfkotte… C’est le sénateur Vlaams Belang (VB) Hugo Coveliers, par ailleurs avocat, qui le représente.

L’Allemand était de passage à Bruxelles, jeudi. Il y a rencontré le chef de file du VB, Filip Dewinter, qui, le 9 août dernier, avait appelé à participer à cette manifestation contre la prétendue islamisation de l’Europe.

 

« Personne ne prendra en otage notre initiative apolitique, plaide Ulfkotte. J’avais déjà rencontré un responsable du VB, Bart Debie (NDLR : ex-commissaire de police anversois condamné à trois ans de prison avec sursis pour violence policière et falsification de P.-V.), le 7 août, afin de lui dire que son parti n’était pas le bienvenu à la manifestation, même si chacun y est invité à titre individuel, sans slogans ni signes politiques. » Reste que nombre d’extrémistes ont rallié la cause d’Ulfkotte, des nationalistes francophones du groupe Nation aux néonazis du Stormfront.

Udo Ulfkotte affirme que « la manifestation est, pour l’instant, annulée »… Mais il invite d’emblée les 20.000 sympathisants qui, d’après lui, sont déjà inscrits à se rendre tout de même à Bruxelles, « en touristes, ou pour célébrer l’anniversaire du bourgmestre de Bruxelles », Freddy Thielemans (PS), qui, de fait, est né un 11 septembre.

Ulfkotte espère encore convaincre le maïeur d’autoriser le rassemblement, au rond-point Schuman. La pétition en ligne qui l’y incite a recueilli plus de 6.300 signatures, en trois jours.

Rejoint par une organisation britannique, No Sharia Here, et un parti politique danois, SIAD, qui ont constitué ensemble la coalition Stop the islamisation of Europe (SIOE), Udo Ulfkotte assure n’avoir jamais organisé d’autre manifestation : « Comment la Ville peut-elle justifier son interdiction sur base “du passé violent des actions du SIOE“ ? »

Ex-journaliste à la Frankfurter Allgemeine Zeitung et ancien conseiller du gouvernement chrétien-démocrate de Helmut Kohl (CDU), Ulfkotte, 47 ans, s’est récemment proposé de créer un parti « écolo-chrétien » avec des dissidents de la CDU. Suite à ses ouvrages sur les réseaux islamistes, l’homme a fait l’objet de poursuites, pour subornation de fonctionnaires et incitation à trahir des secrets d’Etat, « sans suites », dit-il. Sa démarche s’inscrit dans la droite ligne d’organisations catholiques conservatrices qui ont manifestement gagné l’appui du Vatican. Le 26 juillet, le secrétaire personnel du pape Benoît XVI, Georg Gaenswein, confiait au Süddeutsche Zeitung que « les tentatives d’islamiser l’Occident ne peuvent pas être niées » et que « le danger qui en découle pour l’identité de l’Europe ne doit pas être ignoré ».Le Réseau européen contre le racisme Enar, qui soutient l’interdiction municipale, évoque « une européanisation alarmante des discours et actes islamophobes, des velléités d’interdiction du Coran aux Pays-Bas aux attaques violentes contre des imams en Angleterre, en passant par des manifestations agressives contre la construction de mosquées en Allemagne ». Pour l’Enar, « il est impératif d’étendre aux convictions religieuses et philosophiques la protection juridique existant contre les discriminations dans le domaine de la formation, des accès au logement, aux biens, aux services et aux soins de santé. »

GUTIERREZ,RICARDO, Le Soir (Belgique) 18/08/2007

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Dérives

Par Hmida BEN ROMDHANE (La Presse. Tunisie) Un professeur qui, au lieu de donner son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.