samedi , 25 novembre 2017
Home / Actualité / Pays-Bas: le député Wilders débouté de sa requête contre des poursuites

Pays-Bas: le député Wilders débouté de sa requête contre des poursuites

LA HAYE (AFP) -Un tribunal d’Amsterdam a rejeté mercredi une requête du député d’extrême droite néerlandais Geert Wilders, réalisateur du film anti-islam « Fitna », contre l’acte d’accusation du parquet qui le poursuit notamment pour incitation à la haine raciale.

La requête de M. Wilders, qui conteste les poursuites dont il fait l’objet, est « non recevable », a indiqué le tribunal dans un communiqué publié mercredi soir.

M. Wilders, 46 ans, est accusé d’avoir insulté les musulmans et d’avoir incité à la haine et à la discrimination à leur égard pour avoir comparé le Coran au « Mein Kampf » d’Adolf Hitler, selon l’acte d’accusation dont l’AFP a obtenu une copie.

Il est également poursuivi pour incitation à la haine et à la discrimination envers les personnes d’origine étrangère, notamment marocaine, pour des propos tenus dans la presse et sur internet.

Le fondateur et chef du Parti de la liberté (PVV, 9 députés sur 150) comparaîtra le 20 janvier à Amsterdam pour une audience de procédure préalable à son procès, dont la date n’est pas encore fixée. Il encourt jusqu’à un an de prison ferme ou 7.600 euros d’amende.

M. Wilders avait mis en ligne, en mars 2008, un film de 17 minutes intitulé « Fitna » (« Discorde » en arabe), destiné à montrer ce qu’il considère comme le caractère « fasciste » du Coran.

Le 21 janvier 2009, la cour d’appel d’Amsterdam avait ordonné au parquet d’engager des poursuites contre M. Wilders, qui dénonce un « procès politique ».

Des dizaines de plaintes avaient été déposées contre le député, mais le parquet national des Pays-Bas avait estimé en juin 2008 que son film, comme ses déclarations à la presse, ne justifiaient pas des poursuites. Selon lui, ils s’inscrivaient « dans le cadre du débat public ».

Des plaignants avaient alors fait appel.

About him

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.