vendredi , 27 avril 2018
Home / Non class / Mulhouse : un prêtre catholique en examen pour viol et agressions sexuelles

Mulhouse : un prêtre catholique en examen pour viol et agressions sexuelles

STRASBOURG (AFP) – Un curé de la communauté de paroisses de Willer-sur-Thur, dans la vallée de Thann (Haut-Rhin), a été mis en examen à Mulhouse pour viol et agressions sexuelles sur deux adolescents, a-t-on appris vendredi auprès du Parquet de Mulhouse et de l’archevêché de Strasbourg.

L’abbé Vincent Flury a été mis en examen jeudi soir pour viol et agression sexuelle par personne abusant de ses fonctions sur un mineur de plus de quinze ans, et pour une agression sexuelle sur un garçon de 14 ans, a-t-on précisé de source judiciaire.

Les faits remontent à fin décembre 2003, pour l’un, dans le presbytère où il venait de s’installer, et pour l’autre à l’été 2004, lors d’une sortie de servants de messe à Cluny (Saône et Loire).

Selon un porte-parole de l’archevêché, l’abbé Flury avait été dénoncé par une de ses victimes à un autre prêtre, qui avait alerté la hiérarchie. Convoqué par l’archevêque de Strasbourg, Mgr Jean-Pierre Grallet, il avait été placé devant le choix de se dénoncer de lui-même ou d’être dénoncé à la justice par les autorités ecclésiastiques.

C’est ainsi qu’il s’était présenté mercredi après-midi à la gendarmerie de Thann pour se dénoncer. Lors de son audition, il avait reconnu des attouchements poussés mais était resté flou sur les accusations de viol.

Dans un communiqué, l’archevêché précise que « Vincent Flury a aussitôt été relevé de ses fonctions pastorales au sein du diocèse de Strasbourg ».

Pour Mgr Grallet, « c’est une grande épreuve pour les victimes dont l’existence a été gravement perturbée », mais « aussi pour toute notre société et l’Église à laquelle il appartient, et pour laquelle il ne saurait y avoir de charité sans justice, loyauté et vérité ».

[ratings]

About Rédaction

Check Also

How To Get Out Of Debt In 1 Year Or Less!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

One comment

  1. Je connais personnellement ce prêtre, et je suis tout à fait d’accord que l’acte commis est inommable et criminel. La confiance s’écroule. Il y avait 2 hommes en un, et pour ma part, même si je suis favorable et même très favorable au mariage des prêtres, je ne pense pas que ces actes soient liés: il faut avoir une maladie grave pour abuser de jeunes garçons. Donc, cette maladie grave doit être soignée dans un lieu psychiatrique (et je le pense pour tous les détraqués sexuels) et pas en prison où ils ne sont que écartés de la société mais pas soignés.
    Ce que j’ai connu de ce prêtre laissait voir un homme de prière, de foi, de générosité, d’écoute. Cela ne disparait pas: la difficulté est de ne pas juger l’homme mais l’acte et d’avoir beaucoup de compassion pour les jeunes victimes qui vont avoir du mal à se remettre. L’acte est infame, criminel… L’homme, il reste un homme qui a droit à notre compassion aussi car maintenant il va devoir travailler sur lui-même, en supposant qu’il n’ait peut-être déjà commencé ce travail depuis 2004 en se rendant compte de la gravité de ce qu’il a fait??? Je compte sur votre réflexion pour juger l’acte et respecter l’homme et les victimes. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.