lundi , 18 juin 2018
Home / Non class / Montpellier: un prieur condamné pour violation de domicile au sein du couvent

Montpellier: un prieur condamné pour violation de domicile au sein du couvent

MONTPELLIER (AFP) – Le prieur d’un couvent de dominicains de Montpellier, qui avait déménagé d’autorité les affaires d’un frère parti en voyage de la cellule qu’il occupait avant son départ, a été condamné mercredi à 1.000 euros d’amende avec sursis pour violation de domicile.

« C’est la première fois en France qu’un tribunal reconnaît que la cellule d’un prêtre est un domicile privé », s’est réjouie Raphaëlle Chalié, l’avocate de frère Jean Cardonnel, « mis à la porte de son couvent » durant son voyage à La Réunion.

« Le tribunal dit que cette cellule ne peut être accessible à n’importe qui qu’avec l’autorisation du titulaire de la cellule, en l’occurrence Jean Cardonnel », a poursuivi Me Chalié.

« Quand M. (Michel) Mathieu, le responsable du couvent, a décidé de pénétrer dans la cellule en l’absence et sans l’autorisation de Jean Cardonnel, il a commis un délit qui s’appelle la violation de domicile privé », a-t-elle ajouté.

L’avocat du prieur s’est refusé à tout commentaire à l’issue du délibéré. Son cabinet a toutefois indiqué qu’il faisait appel.

Les faits s’étaient déroulés en 2002. Jean Cardonnel, alors âgé de 81 ans, était parti en voyage à La Réunion, demandant expressément que ses affaires restent dans sa cellule, dans le couvent de Montpellier où il résidait depuis 1958.

A son retour, il avait constaté que sa cellule avait été déménagée, a raconté son avocate.

A l’audience, Jean Cardonnel, souvent considéré comme un « prêtre rouge » selon son avocate, avait affirmé que son éviction était intervenue après qu’il eut demandé que des problèmes au sein du couvent, relatifs à des questions d’homosexualité, contraires aux voeux de chasteté formulés par les frères, soient débattus en interne, selon Me Chalié.

Cette requête était restée lettre morte, selon l’avocate.

Après son éviction, Jean Cardonnel avait été contraint de vivre chez des amis, puis à l’hôtel et avait finalement porté plainte contre le prieur.

Il vit désormais dans une maison de retraite. Le tribunal lui a attribué un euro de dommages et intérêts.

About Rédaction

Check Also

How To Get Out Of Debt In 1 Year Or Less!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.