samedi , 18 novembre 2017
Home / Actualité / Mémoire de la Shoah : l’initiative de Sarkozy « inquiétante » (association)

Mémoire de la Shoah : l’initiative de Sarkozy « inquiétante » (association)

Sarkozy_CRIF_1.jpgPARIS (AFP) –La demande de Nicolas Sarkozy de confier à chaque enfant de CM2 la mémoire d’une victime de la Shoah « inquiète » l’association « Enfants du Monde-Droits de l’Homme » (EMDH) qui s’interroge sur « les conséquences sur le développement » des enfants.

« Si elle était mise en oeuvre, une telle proposition remettrait en cause le développement harmonieux des enfants en leur faisant porter le poids d’une histoire individuelle qu’ils n’auraient pas choisie », affirme l’association, membre du Conseil français pour les droits de l’enfant (Cofrade).

EMDH affirme partager l’impératif du devoir de mémoire, ainsi que les objectifs de lutte contre la discrimination, mais estime que « l’on ne peut faire porter à un enfant de 10 ans la personnalisation d’une mort dans des circonstances telles que la Shoah sans qu’il en soit affecté, psychologiquement et humainement ».

« Lier aussi intimement un enfant à un pair mort, qu’il n’aura pas choisi, dont il n’aura pas connu la vie et qu’il ne pourra comprendre, si ce n’est dans la souffrance, ne peut qu’avoir des conséquences dommageables à son développement », ajoute l’association.

Elle déplore que « l’effet d’annonce prenne le pas sur le fond », « aucun projet éducatif ne peut se construire sur la mort ».

Il serait plus approprié, souligne EMDH, de « donner aux écoles les moyens de promouvoir et défendre les droits de l’enfant, d’offrir de l’espoir et des outils de compréhension à nos enfants plutôt que de leur faire porter le poids de nos propres responsabilités ».

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.