jeudi , 20 septembre 2018
Home / Actualité / Les musulmans de France se sentent en majorité bien intégrés (sondage)

Les musulmans de France se sentent en majorité bien intégrés (sondage)

France_islam_3.jpgPARIS (AFP) –La majorité des musulmans de France se sentent bien intégrés, favorables à la laïcité, au financement des mosquées par l’Etat et aussi au port du voile, selon un sondage CSA publié mercredi dans le Monde des religions.

Se sentent-ils musulmans et français ? 14% répondent qu’ils se considèrent « d’abord comme Français », 60% « autant comme Français que comme musulman » et 22% « d’abord comme musulmans » (4% ne se prononcent pas).

Pourtant deux tiers d’entre eux (66%) ont le sentiment qu’il existe en France « une hostilité très forte ou assez forte à l’égard de l’islam ». En revanche, 28% ont le sentiment d’une hostilité « plutôt faible » ou « très faible »,

Quant à la laïcité et la loi de séparation des églises et de l’Etat, 75% y sont favorables (48% « tout à fait » et 27% « plutôt »).

Concernant la loi musulmane (charia), 38% répondent qu’elle n’a pas à s’appliquer dans un pays non-musulman, 37% qu’elle doit être appliquée en partie et adaptée aux règles du pays où on vit. Au contraire, 17% jugent que la charia doit être appliquée intégralement quel que soit le pays où on vit.

La femme doit-elle être soumise à son mari ? 68% ne sont « pas du tout d’accord » avec cette opinion et 11% « plutôt pas d’accord ».

La polygamie doit rester interdite pour toutes les personnes résidant en France, quelle que soit leur religion, répondent 70% des personnes interrogées, alors que 22% estiment au contraire qu’elle « devrait être autorisée en France aux personnes dont la religion le permet ».

Une très forte majorité (78%) est favorable au financement par l’Etat de la construction de mosquées en France.

Enfin, 70% se disent « tout à fait » ou « plutôt » favorables au port du voile (43% et 27%), avec deux types de motivations, signe de soumission de la femme à son mari pour les uns, affirmation de la liberté individuelle au sein d’une société occidentale pour les autres.

Le Monde des religions souligne aussi que les réponses varient selon le niveau d’études : plus les personnes sont diplômées et plus elles se considèrent comme intégrées, prêtes à suivre la législation française plutôt que la charia et à envoyer leurs enfants à l’école laïque.

Le sondage a été réalisé par téléphone du 8 avril au 31 juillet 2008 auprès d’un échantillon représentatif de 508 musulmans de 15 ans et plus constitué sur la base d’un échantillon initial de 16.000 personnes résidant en France (méthode des quotas), à partir de la question « pouvez-vous me dire quelle est votre religion ».

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.