vendredi , 19 octobre 2018
Home / Actualité / Le majordome de Diana a interrogé un prêtre sur un mariage avec un musulman

Le majordome de Diana a interrogé un prêtre sur un mariage avec un musulman

diana.jpgLONDRES (AFP) – Paul Burrell, le majordome de la princesse de Galles, a interrogé un prêtre catholique pour savoir si Diana pourrait épouser un Musulman, quelques mois avant sa mort en 1997 à Paris, a indiqué le père Anthony Parson mardi. Ce témoignage lors d’une audience de l’enquête judiciaire à Londres paraît confirmer les déclarations précédentes de Paul Burrell, selon lequel la princesse voulait toujours épouser le cardiologue pakistanais avec qui elle avait eu une liaison avant de fréquenter Dodi Al-Fayed, lorsqu’elle a trouvé la la mort avec ce dernier.
Le prêtre de l’église des Carmélites de Kensington, dans l’ouest londonien, a dit qu’il ne connaissait pas l’identité de l’homme en question. Paul Burrell a indiqué la semaine dernière que Diana l’avait interrogé sur un possible mariage avec le cardiologue Hasnat Khan.
Le prêtre a indiqué avoir été invité un soir de 1997 au domicile de Paul Burrell et de sa femme. « Au cours de la soirée, Paul Burrell m’a demandé: +Est-il possible pour un musulman d’épouser une non-catholique dans une église catholique?+ », a-t-il indiqué dans une déclaration lue lors de l’enquête judiciaire.
Dodi Al-Fayed et le chauffeur Henri Paul ont été tués sur le coup dans un accident de voiture à Paris le 31 août 1997, tandis que Diana est décédée de ses blessures quelques heures plus tard. La semaine dernière Paul Burrell a affirmé que Diana n’envisageait pas d’épouser son dernier compagnon Dodi Al-Fayed et qu’elle aimait toujours le cardiologue pakistanais Hasnat Khan au moment de sa mort en 1997.
Mohamed Al-Fayed, le père de Dodi et propriétaire du grand magasin de luxe Harrods, se dit persuadé qu’ils ont été tués par un complot. Le prêtre catholique a indiqué qu’il n’avait pas poussé ses recherches pour répondre à la demande de M. Burrell. « Si j’avais voulu savoir si un mariage dans ces circonstances était possible, j’aurais dû demander à un évêque » ou au service chargé des mariages du diocèse de Westminster, a-t-il expliqué.
« Je ne suis pas sûr (de savoir) exactement pourquoi Paul Burrell m’a interrogé sur cette question mais je n’y ai pas répondu parce que c’était à peu près au moment de la mort de la princesse de Galles », a-t-il ajouté.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.