vendredi , 15 novembre 2019
Home / Actualité / Une visite de l’imam de la grande mosquée à la synagogue de Rome annulée

Une visite de l’imam de la grande mosquée à la synagogue de Rome annulée

sinagogue-de-rome.jpgROME (AFP) – Une visite prévue mercredi d’une délégation de la grande mosquée de Rome conduite par son imam à la synagogue de la capitale italienne a été annulée à l’initiative de la partie musulmane, officiellement pour des questions « d’organisation », a annoncé mardi la communauté juive. Le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni, a indiqué au cours d’une conférence de presse que les responsables de la grande mosquée avaient avancé « des motifs d’organisation » pour expliquer ce « report » de cette visite, la première dans l’histoire des relations entre les deux communautés religieuses de la « ville éternelle ».
« Nous voulons croire à ces motifs et nous travaillons dès maintenant à fixer une nouvelle date », a ajouté le grand rabbin.
Cette déclaration a mis un terme à des spéculations suscitées par une information diffusée la veille par l’agence de presse italienne Ansa, selon laquelle les autorités religieuses de l’Université islamique d’Al-Azhar, au Caire, avaient jugé cette visite inopportune en raison de la situation dans les territoires palestiniens.
La communauté juive avait alors dénoncé dans un communiqué une « ingérence étrangère et s’était inquiétée du « veto de fait » mis par la plus haute autorité de l’islam sunnite au dialogue avec le judaïsme, ainsi que du risque de « transformer des conflits nationaux en guerres de religion ».
Mais une dépêche ultérieure d’Ansa a fait état mardi d’un démenti d’Al-Azhar sur sa responsabilité dans l’annulation de la visite. Le grand rabbin Di Segni avait été reçu le 13 mars 2006 à la mosquée de Rome pour une première visite officielle. La visite prévue mercredi de l’imam Mohamed Al Ghobashy et du secrétaire de la mosquée Abdallah Redouane à la grande synagogue était une réponse à cette rencontre.
« Les portes de notre synagogue restent ouvertes à nos amis (de la mosquée) et à tous les citoyens de foi musulmane qui se reconnaissent dans les valeurs du dialogue et de la liberté inscrites dans la Constitution italienne », a souligné la communauté juive dans son communiqué. Selon les autorités juives, les « questions d’organisation » avancées par leurs interlocuteurs musulmans seraient liées à la composition de la délégation musulmane, particulièrement nombreuse avec une centaine d’inscrits.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Belgique: L’Institut de promotion des formations sur l’islam peut débuter ses travaux

(Metro Blegique 31/08/17)La composition du Comité de direction de l’Institut de promotion des formations sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.