mercredi , 17 octobre 2018
Home / Actualité / Le Bangladesh bloque Facebook à cause des caricatures du prophète Mahomet (officiel)

Le Bangladesh bloque Facebook à cause des caricatures du prophète Mahomet (officiel)

DACCA (AFP) -Le Bangladesh a bloqué l’accès au site internet de Facebook en raison des caricatures du prophète Mahomet et des images « odieuses » des dirigeants de ce pays majoritairement musulman publiées sur ce site, a-t-on annoncé samedi de source officielle.

Facebook a été bloqué samedi soir, a indiqué la Commission de régulation des télécommunications du Bangladesh (BTRC), et un jeune homme a été arrêté par la police.

La décision a été prise après que le site a « blessé les sentiments religieux de la majorité musulmane de la population » en publiant des caricatures de Mahomet, a déclaré à l’AFP le président intérimaire de la BTRC, Mahmud Delwar.

« Certains liens du site contenaient aussi des images odieuses de nos dirigeants, y compris le père de la nation, Cheikh Mujibur Rahman, l’actuel Premier ministre Cheikh Hasina et le dirigeant de l’opposition », a ajouté le responsable.

Les autorités « ne peuvent pas tolérer ces images offensantes », a ajouté Delwar, ajoutant toutefois que le blocage serait « temporaire ».

« Facebook sera rouvert dès qu’ils auront effacé les pages qui contiennent ces images odieuses », a-t-il assuré.

Le Bataillon d’action rapide (RAB), une unité d’élite contre la criminalité, a arrêté un jeune homme soupçonné d’être lié à la publication des images attaquant les dirigeants politiques.

« Une équipe spéciale du renseignement de la RAB l’a arrêté et il a été accusé de répandre la malveillance et d’insulter les dirigeants du pays », a déclaré un haut responsable de la RAB, Enamul Kabir.

Vendredi, des milliers de Bangladeshis sont descendu dans la rue de la capitale, Dacca, exigeant l’interdiction de Facebook pour « propagande anti-islamique ».

La manifestation répondait à un concours de dessins sur le prophète de l’islam Mahomet, lancé par un usager occidental sur Facebook.

Le Pakistan a pris une décision similaire samedi dernier, qui a frappé également le site de Youtube, et annoncé mercredi dernier le prochain rétablissement de l’accès à ces deux sites, mais pas aux pages aux contenus jugés « blasphématoires ».

About him

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.