vendredi , 16 novembre 2018
Home / Non class / Guerre au terrorisme : Réhabilitation et générosité

Guerre au terrorisme : Réhabilitation et générosité

Que réserve l’Arabie saoudite à ses citoyens qui se sont retrouvés dans le camp de Guantanamo ou qui ont participé à la guérilla en Irak? Des journalistes de Sunday Telegraph et du Globe and Mail se sont penchés sur la question.

Après un passage par la case prison (la durée du séjour diffère pour chaque cas), les revenants de Guantanamo sont admis dans un centre de réhabilitation, le Hayar Care Center.

 

Le centre, qui se trouve près de la capitale Riyad, offre à ses pensionnaires des séances de psychothérapie, du sport, du divertissement (une télé qui diffuse seulement du sport, des nouvelles et des sermons religieux), et même de la thérapie par les arts. Ils reçoivent également de cours de théologie pour leur enseigner «  la vraie signification du djihad  ».

 

Enfin, un chef cuisinier prépare trois repas quotidiens aux pensionnaires.

 

Une centaine de ces pensionnaires ont été emprisonnés dans le camp de Guantanamo. Les autres sont de jeunes djihadistes qui ont participé à la guérilla en Irak. Certains ont commis des attentats meurtriers, d’autres ont été arrêtés avant qu’ils ne passent à l’action.

 

À la sortie du centre, les pensionnaires reçoivent un appartement, une voiture et environ 30 000 $. Certains ont même été reçus par des princes de la famille régnante.

 

Un général de l’armée saoudienne, rencontré par le journaliste du Sunday Telegraph, explique que les jeunes saoudiens ont commis une faute en allant faire le Djihad en Afghanistan. Ils ont été arrêtés et détenus plusieurs années à Guantanamo. Maintenant, ils doivent commencer une nouvelle vie.

 

Le journaliste explique que ce centre est inspiré du principe religieux de Tawba qui peut être traduit par «  une chance de retour vers le bon chemin  ».

 

Selon le général saoudien, «  le gouvernement est le père, ils sont les fils. C’est le point de vue de l’Islam  ».

 

Depuis une année et demie, le centre a reçu quelque 1500 pensionnaires. Le taux de succès selon les autorités est de 95 %. La plupart mènent une vie prospère dans la société saoudienne.

About Rédaction

Check Also

How To Get Out Of Debt In 1 Year Or Less!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.