samedi , 25 novembre 2017
Home / Actualité / France: un musulman affirme avoir été agressé par deux « nazis » dans les Yvelines

France: un musulman affirme avoir été agressé par deux « nazis » dans les Yvelines

VERSAILLES (AFP) – Un Français de confession musulmane a été victime d’une violente agression dans la nuit du 24 au 25 juillet à Guyancourt (Yvelines), de la part de deux hommes qui lui auraient affirmé « être des nazis », a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Une enquête en flagrance pour violences volontaires avec ITT supérieure à huit jours et commises en réunion, a été ouverte par le parquet de Versailles.

Les policiers de Guyancourt sont chargés de l’affaire.

Nouredine Rachedi, 30 ans, a raconté à l’AFP son agression qu’il qualifie « de raciste ». « Après minuit, je regagnais mon domicile par le Parc des Sources de la Bièvre à Guyancourt lorsque j’ai été pris à partie par deux hommes de type européen qui m’ont apostrophé en me demandant une cigarette sur un ton sec », a-t-il précisé.

Il a répondu par la négative.

Toujours selon M. Rachedi, les deux hommes lui auraient ensuite demandé s’il était musulman et ce qu’il pensait de la Yougoslavie. « On est quatre jours après l’arrestation de Radovan Karazdic », auraient ajouté les deux inconnus.

« J’ai répondu que j’étais né en France de confession musulmane », a poursuivi Nouredine Rachedi qui a entendu les deux individus lui répondre: « nous sommes des nazis! »

« J’ai reçu alors une pluie de coups de poing et de coups de pied puis ils ont pris la fuite en disant: +c’est bon, on se casse+. J’ai alerté les secours et j’ai déposé plainte pour ces violences ».

Selon une source judiciaire, qui précise « ne pas avoir traité d’affaire raciale récemment, ni aucune autre qui serait liée à l’apologie du nazisme », « la plainte existe, les propos rapportés par la victime sont de nature raciste. Il reste à retrouver les deux agresseurs pour connaître leurs intentions et leur personnalité ».

« Se connaissaient-ils auparavant tous les deux? Y-a-t-il eu préméditation? Sommes-nous dans une forme d’imitation? », s’interrogeait jeudi le parquet, qui prend cette affaire très au sérieux.

About Rédaction

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.