jeudi , 18 octobre 2018
Home / Actualité / France: début du cycle de cours accueillant de futurs imams mardi à la « catho »

France: début du cycle de cours accueillant de futurs imams mardi à la « catho »

Catho_1.jpg PARIS (AFP) – Un cycle de cours intitulé « Religion, laïcité, interculturalité » proposé par l’Institut catholique de Paris accueille à partir de mardi une vingtaine d’élèves musulmans de l’Institut de formation de la mosquée de Paris, ont indiqué lundi les initiateurs de cette formation.
Vingt-cinq étudiants sont inscrits à ce corpus qui comprend des enseignements de culture générale (histoire), de droit, sur les religions et les cultures. La formation est de 400 heures, dont 210 heures de cours. Parmi eux, 20 suivent actuellement les cours de l’Institut musulman de la Mosquée, dont 17 garçons qui se préparent à être imams et 3 filles qui sont de futures aumônières, a indiqué à l’AFP le directeur de l’Institut, Djelloul eddiki.
Il se réjouit de cette coopération avec la Faculté de sciences sociales et économiques (FASSE) de l’Institut catholique de Paris. Pour lui, c’est « le début de véritables échanges culturels », après près de deux ans de discussions, notamment sur le contenu des programmes (qui ne comportent pas de théologie).
Les cours des jeunes musulmans seront en partie financés par le ministère de l’Immigration et de l’Intégration, au titre des subventions à l’intégration, indique-t-on au Bureau central des Cultes. A travers cette convention avec la « catho », la grande Mosquée de Paris « entend pouvoir faire bénéficier ses futurs imams et aumôniers d’une formation complémentaire, facultative et ponctuelle, reconnue par l’Education nationale et ouverte sur la société civile, dans le seul but de favoriser leur bonne intégration républicaine », indiquait Dalil Boubakeur, recteur de la Mosquée de Paris et président du CFCM (Conseil français du culte musulman) en octobre, au moment de l’annonce de ce cycle de cours.
L’imam est celui qui guide la prière et prononce le prêche. Ils sont actuellement quelque 1.200 en France. Beaucoup d’entre eux n’ont pas reçu de formation spécifique et près de la moitié ne parlent pas ou peu français (seulement 20% d’entre eux sont Français par naissance ou naturalisation).

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.