mardi , 21 août 2018
Home / Actualité / Egypte: nouvelle rafle chez les Frères musulmans

Egypte: nouvelle rafle chez les Frères musulmans

Egypte_1.jpgLE CAIRE (Presse canadienne) – La police égyptienne a arrêté encore 26 Frères musulmans jeudi, poursuivant ses opérations de répression contre le principal groupe islamique d’opposition avant les élections municipales du mois prochain, selon des responsables de la sécurité et le site Web du groupe.

Les interpellations se sont déroulées lors de perquisitions chez des membres de l’organisation et dans une maison située au nord du Caire, où des dirigeants de la Fraternité se réunissaient avec les candidats qu’ils comptent soutenir au scrutins locaux du 8 avril, a précisé un responsable de la sécurité ayant requis l’anonymat.

Les autorités ont notamment emmené Mahmoud Ghazlan, l’un des membres du Conseil de surveillance, l’organe de direction des Frères musulmans, précise le groupe dans un communiqué diffusé sur son site Internet. Le chef de la Fraternité dans le nord de la capitale, Hamdi Ibrahim, a été appréhendé, ainsi que trois autres dirigeants.

Les frères musulmans accusent le gouvernement de vouloir les empêcher de se présenter aux élections pour favoriser les candidats du Parti national démocratique (PND) au pouvoir.

Mercredi, la police avait déjà arrêté 86 membres de l’organisation dans plusieurs provinces du pays. Tous sont accusés d’appartenance à un groupe interdit et de détention de tracts liés à la Fraternité. Des dizaines d’islamistes du mouvement ont été détenus à la suite de rafles depuis que le gouvernement a annoncé la date des élections. On dénombrait plus de 500 arrestations rien que pour le mois dernier.

Les autorités électorales égyptiennes refusent d’inscrire les candidats soupçonnés d’appartenir aux Frères musulmans au motif que l’organisation ne possède pas d’existence légale. Lors des élections législatives de 2005, elle avait cependant surpris le gouvernement en remportant un cinquième des 454 sièges de l’Assemblée.

L’élection des 4.500 conseils locaux est importante pour le contrôle de l’Egypte par l’Etat centralisé, et elle peut avoir un impact sur la présidentielle, car tout candidat doit réunir les signatures de 250 conseillers municipaux et parlementaires pour se présenter.

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.