mercredi , 17 octobre 2018
Home / Revue de presse / Divorcer par SMS

Divorcer par SMS

SMS_1.jpg«Si tu ne quittes pas la maison de tes parents, considère que nous sommes divorcés.»Le message texte envoyé par un Malaisien à sa femme par téléphone portable, en 2003, a provoqué une onde de choc qui perdure dans ce pays de l’Asie du Sud-Est. Quelques mois plus tard, un tribunal islamique a jugé que le divorce était légal, la femme étant demeurée chez ses parents pour éviter de retourner au domicile conjugal.

Le premier ministre adjoint, Abdullah Ahmad Badawi, a jeté de l’huile sur le feu en précisant que le seul détail discutable de l’affaire est qu’on ne peut vérifier que l’émetteur d’un tel message texte n’est pas un imposteur. «Avec une lettre, il y a une signature», a-t-il expliqué à l’agence Bernama.

Le gouvernement malaisien a promis d’interdire cette tactique juridique pour le moins inusitée, mais les médias nationaux font régulièrement état de nouveaux cas. Plus tôt cette année, le Malaysia Sun rapportait que le grand mufti de Dubaï avait donné son accord au «divorce par SMS».

Pour Lynda Clarke, professeure de religion à l’Université Concordia, l’affaire n’est absolument pas représentative de la jurisprudence islamique moderne. «Le droit musulman classique autorisait en effet un homme à informer à distance son épouse d’un divorce. C’était une conséquence logique de la prérogative absolue de l’homme au divorce. Mais cette pratique n’est plus en vigueur dans les nations musulmanes depuis la fin du XIXe siècle. La plupart des États musulmans l’ont éliminée à la suite de réformes. D’ailleurs, ce tribunal islamique malaisien n’a certainement pas approuvé le divorce par SMS au plan moral. Simplement, les partisans conservateurs de la charia hésitent à s’opposer au droit classique.»

Lynda Clarke estime que la publicité donnée à ce genre d’histoire participe au traitement négatif et discriminatoire que la presse occidentale réserve à l’islam. «C’est une controverse qui surgit de temps à autre dans les médias musulmans. Le fait que les médias occidentaux s’y intéressent est typique du traitement des moeurs musulmanes. Ça devient un autre exemple des horreurs de l’islam.»

Mathieu Perreault, La Presse (Canada) 25/11/2007

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Dérives

Par Hmida BEN ROMDHANE (La Presse. Tunisie) Un professeur qui, au lieu de donner son …

One comment

  1. le divorce en islam

    Salamaleykoum, Il faut abandonner cette idée selon laquelle le divorce n’est qu’un privilège des musulmans (hommes) seuls. Non seulement, c’est absurde et en plus de quoi, cette idée va à l’encontre de la Vérité telle qu’elle est enseigné en Islam.
    Peut-être que je me trompe en pensant cela. Si ma remarque est fausse, veuillez me laisser un petit commentaire explicatif. Salamaleykoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.