samedi , 23 juin 2018
Home / Actualité / Danemark/caricatures: des associations musulmanes saisissent la Cour suprême

Danemark/caricatures: des associations musulmanes saisissent la Cour suprême

COPENHAGUE (AFP) –Sept associations musulmanes au Danemark, déboutées précédemment par deux instances judiciaires, ont décidé de saisir la Cour suprême pour faire condamner les responsables du quotidien danois Jyllands-Posten qui avait publié douze caricatures controversées de Mahomet.

Ces associations ont été déboutées en juin par la Cour d’appel qui avait confirmé un jugement antérieur du Tribunal de première instance d’octobre 2006.

L’une des douze caricatures, la plus critiquée, montrait Mahomet la tête recouverte d’un turban en forme de bombe à la mèche allumée.

« Nous estimons que les musulmans ont été injustement traités, et c’est pourquoi nous voulons porter cette affaire devant la Haute Cour », a déclaré jeudi à l’AFP Assaad Bilal, porte-parole de Det Islamisk Trossamfund i Danmark, une des sept associations plaignantes.

Celles-ci avaient jusqu’au 14 août pour faire un ultime recours après le rejet de leur plainte en juin par la Cour d’appel.

« Nous avons demandé à notre avocat, Michael Havemann, de demander au ministère de la Justice que notre cas soit traité par la Cour suprême », a-t-il ajouté, réclamant toujours « la peine la plus lourde possible » pour l’ex-rédacteur en chef de Jyllands-Posten, Carsten Juste et son chef des pages culturelles Flemming Rose.

La Cour d’appel avait estimé en juin que le dessin le plus controversé de Mahomet (celui avec le turban) était « de caractère satirique », soulignant que « des actes terroristes ont été commis au nom de l’islam, et qu’il n’est pas illégal que ces actes fassent l’objet d’une représentation satirique ».

Pour M. Bilal, le journal danois a présenté « injustement le prophète Mahomet comme belliqueux et terroriste et a par conséquent porté atteinte à l’honneur de tous les musulmans ».

« Nous envisageons toujours de saisir en fin de compte la Cour européenne des droits de l’Homme », a-t-il encore dit tout en ajoutant qu’en cas de rejet devant la Cour suprême, les associations avaient « d’autres plans », qu’il n’a pas voulu dévoiler.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.