vendredi , 15 décembre 2017
Home / Actualité / Crise financière: un théologien qatari appelle à une économie islamique

Crise financière: un théologien qatari appelle à une économie islamique

karadaoui_2_1.jpgDOHA (AFP) –L’influent théologien qatari Youssef Al-Qaradaoui a appelé les musulmans à profiter de la crise financière internationale pour bâtir un système économique conforme aux préceptes de l’islam, à l’ouverture dimanche à Doha d’une conférence sur Jérusalem.

« L’effondrement du système capitaliste fondé sur l’usure et sur le papier et non sur l’échange de marchandises sur le marché est la preuve qu’il est en crise et démontre que la philosophie économique islamique se tient », a déclaré le religieux sunnite d’origine égyptienne.

« Le système occidental s’est effondré et nous avons une philosophie économique complète en plus de la force spirituelle », a-t-il ajouté.

« Toute la richesse est la nôtre (…), tout le pétrole ou presque a la nationalité islamique et nous avons une philosophie économique que personne d’autre n’a », a encore insisté le religieux.

Il a appelé en conséquence les musulmans à « profiter de la crise pour faire triompher la nation (islamique) qui recèle en elle même les moyens matériels et spirituels de la victoire ».

La sixième conférence internationale sur Jérusalem s’est ouverte avec la participation de quelque 300 personnalités représentant des organisations, des partis politiques et des ONG, musulmanes et chrétiennes de différents pays.

Elle est organisée par l’Instutition internationale Al-Qods dédiée à la préservation de la Ville sainte et de ses lieux sacrés.

Le chef du Hamas en exil, Khaled Mechaal, Ali Akhbar Velayati, conseiller du guide iranien, Ali Khamenei, et Boutheina Chaabane, conseillère à la présidence syrienne, sont notamment parmi les participants.

La conférence de trois jours va se pencher sur les moyens d’action pour protéger Jérusalem et ses lieux sacrés menacés, selon les participants, par Israël.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

2 comments

  1. Mollahs de la consommation : acte 2 !

    Depuis un an et demi, j’ai tenté de savoir ce que pensait Al-Qaradawi de cette crise et si OUI ou NON, il maintient les termes de sa fatwa publié en 1999 autorisant le recours aux prêts usuraires pour l’achat de la résidence principale, mais en vain !

    Aucune analyse, aucune remise en question rien n’a été dit à ce sujet jusqu’à cette conférence, qui en principe est dédié à la question de Jerusalem, et là Al-Qaradawi se met à critiquer ouvertement le système économique et financier occidental … mais après quoi ?

    La question ainsi posée mérite tout de même que l’on s’arrête un instant pour savoir exactement les effets de la fatwa de Al-Qaradawi sur certains ménages occidentaux à l’heure de la crise :

    Il parait, à en croire les analyses et les pronostics, que le nombre de faillites personnelles est en nette hausse … il parait que les taux de chômage vont exploser dans les semaines et mois à venir … et par conséquent, certains ménages de confession musulmane entre autres, qui seraient dans l’embarras avec leur créanciers vont devoir quitter leurs résidences principales achetées à crédit car, tout simplement sans travail, sans revenus stables, sans… ils ne pourrait pas payer les mensualités aux banquiers et les assureurs ne pourront plus suivre et donc … je vous laisse imaginer les scénarios plausibles comme ce que l’on voit déjà de l’autre côté de l’Atlantique où les ménages (musulmans ou non musulmans)sont contraints de quitter leurs demeures de rêve pour vivre le calvaire dans toutes ses couleurs!

    Que pense Al-Qaradawi de cette situation ? N’est-il pas responsable, non pas de la crise financière, mais des crises que vivent et vivraient des ménages qui ont placé leur confiance en sa fameuse fatwa ? Al-Qaradawi a voulu accompagné les musulmans de l’occident vers la prospérité « à crédit » ? serait-il prêt de les accompagner dans ces moments de crise ?

    Fraternellement, Mohamed LOUIZI
    (Auteur du livre « Mollahs de la consommation » paru en autoédition à Lille – Décembre 2006)

    http://mlouizi.unblog.fr

  2. LA CRISE FINANCIERE EST UN RAPPEL ET UN APPEL A PLUS D’HUMILITE ET D’ETHIQUE POUR LES PAYS RICHES.
    Les Occidentaux qui représentent l’essentiel des gens du Livre (Chrétiens, Juifs) ont tourné le dos à la religion et ont pour devise « la richesse à tout prix ! » ; oui, l’argent est devenu leur religion et ils veulent nous imposer l’économie de marché ; une économie prédatrice qui n’est pas, en vérité, au service de l’homme et qui repose essentiellement sur la spéculation financière, l’usure en d’autres termes. Ce n’est pas là la bonne voie. C’est une voie dangereuse car aléatoire du fait de la très forte emprise de la finance par apport à l’entreprise ; en témoignent les faillites retentissantes des « ténors de la bourses » et les graves crises financières qui affectent périodiquement l’économie de tous les pays riches. Les gains illicites partent toujours en fumée ! Et là-dessus le Coran est très explicite :
    (276) Allah anéantit l’intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n’aime pas le mécréant pécheur. …
    (278) Ô vous les croyants ! Craignez Allah, et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants.
    (279) Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de son Messager.
    Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés. (2. La Vache : 276-279 – Al – Baqarah)
    Oui, les gains illicites partent toujours en fumée ! Une loi divine ! En témoigne la grave tempête financière qui accable l’Occident et remet en cause les fondements même du système capitaliste. N’est-ce pas là encore une preuve irréfutable de la véracité du Coran ?
    A l’évidence, les pays musulmans riches, dont l’économie est tributaire de la finance internationale, connaîtront le même sort que les pays occidentaux et ne devront s’en prendre qu’à eux-mêmes.
    Ainsi, point de salut en dehors d’un retour à Dieu ; oui, en dehors de Lui, toute stratégie de sauvetage sera illusoire. Et en cette fin des temps, la foi au Mahdi (le ‘’Fils de l’Homme’’) demeure le seul remède pour sauver ce monde en perdition – Un véritable challenge !!!
    On rapporte, d’après un long hadith de Mu’âwiya b. Abî – Sufiân, ces propos du Prophète – sur lui la grâce et la paix – :  » A ma mort, une péninsule connue sous le nom d’al-Andalus [Andalousie] sera conquise [par les musulmans] puis reprise par les mécréants … Et les [gens du] Maghreb [Afrique] connaîtront les meurtres et la peur ; ils seront victimes de la faim et de la hausse des prix, connaîtront des troubles et se « mangeront » entre eux. C’est en ce moment qu’apparaîtra à l’extrême du Maghreb (Afrique) un descendant de Fatima, fille de l’envoyé de Dieu – sur lui la grâce et la paix -, qui n’est autre que le Mahdî devant apparaître à la fin de temps : il sera la première des conditions de l’Heure [de la fin du monde] ».
    Ainsi dans le projet de Dieu, l’Afrique est l’avenir de l’humanité en dépit du spectacle pseudo apocalyptique qu’elle offre!!!
    – Abû Sa’id rapporte ces propos du Prophète – sur la lui la grâce et la paix – : « Le Mahdi est un de mes descendants … il emplira la terre d’équité et de justice tout comme elle avait été le théâtre de l’iniquité et de la tyrannie. Il régnera sept années. ». (Abû Dawûd)
    Voilà donc, à l’évidence, une heureuse perspective qui devrait réjouir tous les croyants. Mais à quel Mahdi se fier ? « That is the question » !

    En vérité, toutes les menaces observées présentement (écologique, sanitaire, économique …) constituent un rappel divin et un appel à plus d’humilité et de clairvoyance et entrent dans le cadre des signes annonçant la venue du Messie – du « Christ de la Parousie », du Mahdi ou du « Fils de l’Homme » en d’autres termes. L’Evangile est très explicite et plus que d’actualité :
    (9) Quand vous entendrez parler de guerres et de révolutions, ne vous effrayez pas; il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin du monde.
    (10) Puis Jésus ajouta: un peuple combattra contre un autre peuple, et un royaume attaquera un autre royaume, (11) il y’aura de terribles tremblements de terre et, dans différentes régions, des famines (crise alimentaire !!!) et des épidémies; il y’aura aussi des phénomènes effrayants et de grands signes venant du ciel. … (25) Il y’aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l’angoisse, rendues inquiètes par le bruit violent de la mer et des vagues (26) des hommes mourront de frayeur en pensant à ce qui devra survenir sur toute la terre, car les puissances des cieux trembleront. (27) Alors on verra le Fils de l’Homme arriver sur un nuage avec beaucoup de puissance et de gloire. (28) Quand ces événements commenceront à se produire, redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche. (Luc 21: 9-1O … 25-28)

    A l’évidence, ces propos de Jésus Christ – le « Sceau de la Sainteté universelle », constituent un rappel et un appel des chrétiens à la conversion :
    Oui, « Quand ces événements commenceront à se produire, redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche » !!!
    Et donc, Jésus Christ revient, au nom du Prophète Mouhammad (PSL), avec le titre de Sceau des Saints (‘’khatimal wilâyah’’), en la personne du Mahdi (ou de son confirmateur), pour sauver ce monde en perdition.
    A l’évidence, Jésus Christ a un rang très élevé dans l’Islam ; il est le Sceau de la Sainteté universelle, conformément au Coran : (253) Parmi ces messagers, nous avons favorisé certains par rapport à d’autres. Il en a élevé d’autres en grade. A Jésus fils de Marie, Nous avons apporté les preuves décisives, et l’avons fortifié par le Saint – Esprit (ou Esprit de Sainteté ; c’est ce qui fait de Jésus le Sceau des Saints – titre qu’il porte lors de son retour à la fin des temps.) (Cf. Glossaire de « La Sagesse des Prophètes » de Muhyi Din Ibn Arabi) … (2. La Vache : 253 – Al Baqarah).
    Ainsi, Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif, qui s’est proclamé comme le Sceau des Saints et annoncé que le Mahdi sera son disciple et le rétro confirmera, ne peut donc être que le Christ de la Parousie (Jésus Christ réincarné). Et pour raccourcir, il n’est d’autre Mahdi ou Christ de la Parousie que son rétro confirmateur, car chargé d’apporter les preuves décisives (*).

    Docteur Mouhamadou Bamba NDIAYE (*) Ancien Interne des Hôpitaux de Dakar, Pédiatre à Thiès, Recteur de l’Université Virtuelle « La Sagesse » de la Fondation Serigne Babacar SY Ihsaan – Bienfaisance (Thiès).
    (*) Le Paraclet (Consolateur), Rétro confirmateur du Mahdi, Son Eminence Serigne El Hadj Madior CISSE Khalife de Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif – le « Christ de la Parousie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.