jeudi , 13 décembre 2018
Home / Non class / « Camp de concentration » à Gaza: « rien d’anti-israélien dans mes paroles » (cardinal Martino)

« Camp de concentration » à Gaza: « rien d’anti-israélien dans mes paroles » (cardinal Martino)

ROME (AFP) –Le cardinal Renato Martino, ministre de la Justice et de la Paix du Vatican a estimé jeudi qu’il n’y avait « rien d’anti-israélien » dans des propos tenus mercredi dans lesquels il affirmait que la bande de Gaza « ressemblait de plus en plus à un camp de concentration ».

Israël avait vivement dénoncé ces déclarations mercredi soir, accusant Mgr Martino d’employer des termes « tirés de la propagande du Hamas ».

« Certaines accusations ne me touchent pas. Dans mes paroles, il n’y a rien qui puisse être interprété comme anti-israélien », a déclaré au quotidien La Repubblica, le président du conseil pontifical pour la Justice et la Paix.

« Je dis de regarder les conditions (de vie) des personnes qui vivent là-bas. Entourées par un mur qu’il est difficile de franchir. Dans des conditions contraires à la dignité humaine. Ce qui se passe ces jours-ci fait horreur », a réaffirmé le cardinal Martino.

« Israël a certainement le droit de se défendre et Hamas doit en tenir compte. Mais que dire quand on tue autant d’enfants, quand on bombarde des écoles de l’ONU, alors qu’on est en possession de moyens technologiques qui permettent de repérer une fourmi sur le terrain? », s’est interrogé Mgr Martino.

Le cardinal a aussi dit « condamner les tirs du Hamas » sur Israël, estimant que celui-ci « ne représente pas tous les Palestiniens ». « Je ne défends pas le Hamas: s’ils veulent un Etat palestinien, ils doivent comprendre que la voie sur laquelle ils se sont engagés est erronée », a ajouté le prélat.

Il a tenu à rappeler qu’il avait jugé « horrible » que des manifestants aient brûlé des drapeaux israéliens à Milan (nord) samedi lors d’un défilé contre les raids sur Gaza et qu’il a « condamné ces gestes de haine ».

« Israël a le droit de vivre en paix, les Palestiniens ont le droit d’avoir leur propre Etat », a-t-il résumé, estimant qu' »une force internationale d’interposition » était nécessaire et que « les deux parties ont des choses à se reprocher ».

Le pape Benoît XVI examine la possibilité d’un voyage en Israël en mai 2009, mais cela n’a pas encore été officiellement annoncé par le Vatican.

About Rédaction

Check Also

How To Get Out Of Debt In 1 Year Or Less!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.