mercredi , 25 avril 2018
Home / A La Une / Allemagne: Le meurtrier d’une Egyptienne « ne veut plus vivre », selon sa mère

Allemagne: Le meurtrier d’une Egyptienne « ne veut plus vivre », selon sa mère

marwa_sherbini_1.jpgBERLIN (AFP) –L’homme jugé actuellement pour avoir poignardé à mort une Egyptienne voilée dans un tribunal en Allemagne, en juillet 2009, « ne veut plus vivre », affirme sa mère, dans un entretien au journal Bild am Sonntag de dimanche.

« Il ne veut plus vivre. Il me dit: +dans les jeux vidéos, on peut tout effacer et recommencer du début. Mais dans la vraie vie, ça ne marche pas comme ça+ », a expliqué Larissa Wiens, la mère de l’accusé.

Le 1er juillet, Alex Wiens, membre d’une minorité allemande de Russie qui a émigré en Allemagne en 2003, avait sorti un couteau en plein tribunal, à Dresde (est de l’Allemagne), où il était jugé en appel pour insulte raciste envers la victime, Marwa El Sherbini, 31 ans.

Il avait poignardé celle-ci à mort et frappé à de nombreuses reprises son mari, venu à son secours. Jugé pour meurtre et tentative de meurtre, il risque la prison à perpétuité. Le procès doit s’achever le 11 novembre.

Selon Bild am Sonntag, lors de l’intervention de la police, quelques minutes après le début de l’agression, l’accusé aurait même demandé à l’un des agents « s’il vous plaît, abattez-moi ».

Mme Wiens a assuré lors de l’entretien « souffrir avec la famille » de la victime. « Cela me fait tellement de peine pour cette femme, son enfant à naître et pour son fils qui a assisté à tout cela ».

Elle ne s’explique pas la « haine féroce » des non-européens et des musulmans que son fils a reconnu ressentir devant les enquêteurs, et qui semble être à l’origine de son geste.

« L’image qu’il a de l’Islam, sa haine, Alex a dû prendre cela de la télévision », a-t-elle estimé.

Le meurtre et surtout l’absence de réaction des autorités allemandes face à ce fait divers manifestement raciste avait provoqué une vive indignation dans l’opinion publique arabe. Des manifestations anti-allemandes avaient eu lieu au Caire, puis en Iran et en Turquie. Marwa El Sherbini avait été surnommée « la martyre au voile ».

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Des jihadistes peuvent gagner l’Europe sans se cacher parmi les migrants

(AFP- 24/05/15)-L’extrême droite agite le spectre de jihadistes s’infiltrant dans les embarcations de fortune chargées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.