dimanche , 24 juin 2018
Home / Actualité / Un canton suisse refuse d’interdire la construction de minarets

Un canton suisse refuse d’interdire la construction de minarets

Minaret_2.jpgGENEVE, 16 fév 2009 (AFP) –Les élus du canton suisse du Tessin (sud) ont refusé d’interdire la construction de minarets dans leur région comme le proposaient deux partis d’extrême droite.

Après quatre heures de débat, la proposition d’interdiction des minarets, présentée par l’Union démocratique du centre (UDC, droite populiste) et la Lega dei Ticinesi (extrême droite régionaliste), a été rejetée par 55 voix contre 22 des parlementaires cantonaux.

L’UDC et la Lega arguaient que les minarets sont le signe d’une revendication de pouvoir politique.

Les élus socialistes, Verts, et du Parti démocrate chrétien (PDC), auxquels se sont ralliés des parlementaires du Parti radical (PRD), se sont unis pour rejeter l’idée d’une interdiction.

Le PRD du Tessin a plaidé, en vain, pour un ajournement du débat dans l’attente du vote sur cette question par le Conseil national (parlement) qui doit se prononcer le 4 mars prochain sur une proposition de référendum.

Le gouvernement suisse a déclaré son opposition à l’organisation d’un tel référendum d’initiative populaire se proposant de faire interdire la construction de minarets, craignant que cela ne « mette en péril la paix religieuse ».

« L’initiative porte atteinte à la liberté religieuse et au principe de non-discrimination car elle vise un symbole religieux de l’islam mais non les édifices similaires d’autres religions », a fait valoir le gouvernement helvétique l’été dernier dans un communiqué.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.