samedi , 25 novembre 2017
Home / Actualité / Turquie/foulard islamique: mise en garde de dirigeants d’universités

Turquie/foulard islamique: mise en garde de dirigeants d’universités

gul_et_sa_femme_1.jpgANKARA (AFP) – Des dirigeants d’universités turcs ont mis en garde vendredi contre un projet de loi gouvernemental permettant le port du foulard islamique dans les universités et ont estimé que le caractère laïc du pays serait « sérieusement menacé » s’il était adopté.

Le Bureau inter-universitaire a adopté une déclaration en urgence, peu après le début de débats, en commission parlementaire, autour d’amendements à la législation en vigueur proposés par le gouvernement pour mettre un terme à l’interdiction du port du voile à l’université.

« Les amendements proposés vont accélérer l’éradication du principe républicain de laïcité », ont protesté les universitaires dans la déclaration, lue à la presse par le président du Bureau inter-universitaire, le professeur Mustafa Akaydin, de l’Université Technique du Moyen-Orient d’Ankara.

« L’érosion (des principes de) rationalisme et de raisonnement scientifique dans les universités, et la transformation de la Turquie en un Etat religieux deviendraient inévitables » si la nouvelle loi entrait en vigueur, ont-ils ajouté.

Selon M. Akaydin, certaines enseignantes envisageent déjà de faire grève si ces amendements étaient approuvés. « Nous craignons que les universités ne sombrent dans le chaos et que des affrontements éclatent entre groupes d’opinions diverses », a-t-il ajouté.

C’est l’une des mises en garde les plus sévères à laquelle le Parti de la Justice et du Développement (AKP), au pouvoir, est confronté depuis qu’il a a mis ces amendements à l’étude le mois dernier.

L’AKP, issu d’un parti islamiste interdit, estime que l’interdiction du foulard islamique à l’université porte atteinte à la liberté de conscience et au droit à l’éducation.

Les forces laïques, dont l’armée et des magistrats de haut rang, voient dans le port du foulard un symbole d’hostilité au régime laïc fondateur de la Turquie moderne.

En 2005, la Cour européenne des droits de l’Homme a jugé que l’interdiction du port du foulard dans les universités ne violait pas les libertés fondamentales et que plus de souplesse en la matière pouvait permettre au régime laïc turc de contrecarrer l’influence des mouvements extrémistes.

Les amendements proposés, soutenus également par le Parti d’Action Nationale (MHP, opposition nationaliste) modifient la constitution et la loi sur l’enseignement supérieur. Ensemble, l’AKP et le MHP réunissent les deux tiers des voix au parlement, soit la majorité requise pour amender la constitution.

Le projet de loi devrait être soumis au vote du parlement la semaine prochaine.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.