dimanche , 19 août 2018
Home / Actualité / Sénégal: pétition nationale contre la « dégradation des moeurs »

Sénégal: pétition nationale contre la « dégradation des moeurs »

Dakar_1.jpgDAKAR (AFP) – Une pétition nationale contre la « dégradation des moeurs » au Sénégal, pays réputé pour ses acquis démocratiques et sa tolérance religieuse, a été lancée dimanche à Dakar, a indiqué l’agence de presse sénégalaise (APS, officielle).

Cette pétition lancée à la mosquée du Point E, un quartier de Dakar, est la conclusion du travail d’un comité de suivi sur la « dégradation des moeurs et le non-respect des valeurs religieuses dans les médias », a expliqué le docteur Momar Kane, membre de ce comité.

« Depuis l’avènement de la pluralité des médias au Sénégal, nous avons constaté la dégradation des moeurs. Les programmes de chaînes de télévision ne sont pas conformes à nos réalités culturelles et religieuses », a-t-il assuré.

Le lancement de cette pétition intervient après l’interdiction par la préfecture d’une manifestation vendredi à Dakar contre l’homosexualité et « la dépravation des moeurs ».

Au moins 17 personnes avaient été brièvement interpellées lors d’un rassemblement après la prière du vendredi, devant la Grande mosquée de Dakar (centre), en vue de la manifestation contre l’homosexualité interdite par les autorités.

Le rassemblement avait été dispersée par la police qui avait fait usage de grenades lacrymogènes pour riposter aux jets de pierres des manifestants dont certains étaient membres du Mouvement pour la réforme et le développement social (MRDS, opposition) à l’origine de la marche.

La manifestation visait à protester contre « la dépravation des moeurs et la libération d’homosexuels » présumés, arrêtés puis libérés la semaine dernière dans le cadre d’une enquête sur un supposé « mariage homosexuel » symbolique à Petit Mbao (18 km au sud-est de Dakar).

L’affaire a suscité de vifs débats au Sénégal, pays majoritairement musulman où l’homosexualité est passible de un à cinq ans de prison et de 100.000 à 1,5 million de FCFA (de 153 à 2.300 euros) d’amende.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.