vendredi , 27 avril 2018
Home / Pays-Bas: réunions de crise face à un projet de film anti-Islam (médias)

Pays-Bas: réunions de crise face à un projet de film anti-Islam (médias)

Geert WildersLA HAYE (AFP) – Le gouvernement des Pays-Bas a tenu des réunions de crise pour coordonner une réponse à un film anti-Islam que le député d’extrême-droite Geert Wilders a annoncé réaliser, ont rapporté vendredi les médias néerlandais.
Geert Wilders, chef du parti d’extrême droite PVV (9 députés sur 150), a indiqué en novembre travailler à la réalisation d’un film qui montrerait que le Coran est « un livre affreux et fasciste » qui pousse les gens à des « actes terribles ». Selon plusieurs médias néerlandais, le gouvernement a élaboré un document secret sur l’attitude à tenir face aux réactions que pourrait provoquer la diffusion d’un tel film, aux Pays-Bas comme à l’étranger. M. Wilders avait dit prévoir de diffuser ce film en janvier, mais on ignore quels canaux il utiliserait. Le quotidien De Volkskrant et la chaîne de télévision RTL-news assurent que les Pays-Bas sont prêts à une éventuelle évacuation de leurs ambassades et de leurs ressortissants au Moyen-Orient.
« Nous avons toujours des scénarios prêts pour faire face à de possibles catastrophes dans nos ambassades », a indiqué à l’AFP Bart Rijs, porte-parole du ministre des Affaires étrangères Maxime Verhagen. « Rien ne permet de penser que le gouvernement néerlandais met actuellement en place un plan d’urgence, et il n’y a aucune raison d’évacuer qui que ce
soit », a-t-il dit.
La Haye redoute une répétition de l’affaire des caricatures de Mahomet, publiées à l’origine par un journal danois. Les manifestations de protestation ont fait une centaine de morts, des ambassades danoises avaient été attaquées et des entreprises danoises boycottées. « Tout le monde s’excite (sur ce film), ce qui me prouve que je dois continuer », a déclaré M. Wilders au magazine HP/De Tijd. « Je ne vaudrais pas grand chose si je capitulais maintenant ».
M. Wilders est connu pour ses violentes diatribes contre l’Islam, et il vit sous protection policière depuis l’assassinat du polémiste Theo van Gogh en novembre 2004. Un extrémiste islamiste l’a poignardé après la diffusion d’un film sur les femmes et l’Islam. De vives tensions inter-communautaires s’en étaient suivies, qui n’ont pas fait de victimes.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.