lundi , 29 mai 2017
Home / Actualité / Mosquée d’Istres: rassemblement de solidarité, absence de ministres remarquée

Mosquée d’Istres: rassemblement de solidarité, absence de ministres remarquée

ISTRES (Bouches-du-Rhône) (AFP) -Environ 500 personnes ont participé vendredi à un rassemblement de solidarité devant la mosquée mitraillée d’Istres, avec des responsables musulmans et des élus de gauche qui ont regretté l’absence de ministre.

Devant la façade trouée par les impacts de la trentaine de balles tirées dans la nuit de samedi à dimanche par des inconnus sur la mosquée Arrahma (Miséricorde), le sous-préfet d’Istres Roger Reuter a assuré la foule « de la solidarité du gouvernement ».

« La République condamne fermement cet acte barbare comme elle condamne ceux qui l’ont perpétré », qui « devront en répondre devant la société », a-t-il dit.

Outre le président PS de la Région Michel Vauzelle, applaudi lorsqu’il s’est dit « fier d’être le président d’une grande région musulmane », plusieurs élus de gauche participaient à la cérémonie, dont le vice-président du conseil régional Patrick Mennucci, le maire d’Istres François Bernardini ou les députés PS Henri Jibrayel et PCF Michel Vaxès.

Des militants associatifs étaient présents, ainsi que le pasteur de l’église évangélique voisine et un prêtre qui a lu un message de l’archevêque d’Aix et Arles Mgr Christophe Dufour.

Interrogé sur l’absence de ministre, Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui avait appelé au rassemblement, a répondu : « les musulmans vont le remarquer, ils ne vont pas apprécier ».

« Il faudrait que les actes d’islamophobie soient regardés avec beaucoup d’attention », a-t-il dit. Le mitraillage « marque le franchissement d’un seuil », a-t-il ajouté, dénonçant une multiplication des profanations de lieux musulmans et « des propos ou dérapages émanant de responsables politiques ou autres ».

« Tout ce climat fait naître chez les musulmans le sentiment d’être stigmatisés », a ajouté M. Moussaoui. Il compte saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel de l’inégalité de traitement médiatique entre le mari polygame de Nantes et le mitraillage de la mosquée.

« Il y a en ce moment des personnalités chargées de hautes fonctions qui tiennent des propos inacceptables, qui caricaturent l’islam », a dit M. Vauzelle. « Ce gouvernement ne trouve qu’un fonctionnaire à envoyer », a ironisé M. Mennucci, affirmant que le secrétaire d’Etat à la Défense Hubert Falco assistait le matin à une cérémonie à Aubagne « à 50 km d’ici ».

Durant le rassemblement, M. Moussaoui a appelé les pouvoirs publics à « tout mettre en oeuvre pour arrêter et punir les coupables » et ses concitoyens à « faire barrage à l’intolérance et au repli identitaire ».

« L’islamophobie, ça suffit! La peur de l’islam, ça suffit! Les amalgames, ça suffit! Nous sommes Français et musulmans », a-t-il déclaré. Il a salué « l’esprit de responsabilité des musulmans de France qui, au lieu de céder aux provocations, ont privilégié le dialogue et l’apaisement ».

About him

Check Also

Le recensement, source d’espoir et de craintes pour les minorités du Pakistan

Rabwah (Pakistan), 21 mai 2017 (AFP) Souvent privées de voix au chapitre face à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.