samedi , 25 novembre 2017
Home / Actualité / L’épiscopat détaille ressemblances et différences entre islam et christianisme

L’épiscopat détaille ressemblances et différences entre islam et christianisme

croix_croissant_1.jpgPARIS (AFP) – La commission pastorale de la Conférence des évêques de France (CEF) vient de publier une note détaillant les ressemblances et les différences entre l’islam et le christianisme, intitulée « Comment chrétiens et musulmans parlent-ils de Dieu » et qui constitue un « outil pédagogique » pour le dialogue.

Cette note, destinée aux évêques, répond aux préoccupations exprimées par des fidèles qui se demandent si « catholiques et musulmans ont le même Dieu », a indiqué à l’AFP Mgr Michel Santier, évêque de Créteil et président du conseil pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux.

Le texte de deux pages et demie, publié sur le site de La Croix (www.la-croix.com), rappelle que les deux religions sont monothéistes, que l’islam ne reconnaît pas la Trinité, ni la mort de Jésus sur la croix, que la parole de Dieu s’exprime directement dans le Coran qui a été dicté à Mahomet et indirectement dans la Bible. Ce qui complique le dialogue entre les deux religions mais ne doit pas l’empêcher, selon le texte.

La commission doctrinale cite aussi Jean-Paul II qui invitait à accepter les différences « avec humilité et respect, dans la tolérance mutuelle ».

Mgr Santier souligne que ce travail a été demandé à la commission épiscopale par la CEF au moment de son assemblée plénière de novembre dernier, constatant des interrogations sur les bases du dialogue entre les deux religions. Cette note donne des outils pour « comprendre pourquoi l’église continue de s’engager dans le dialogue interreligieux ».

Sur le fond, a déclaré à La Croix le père Christophe Roucou, directeur du service national de l’épiscopat pour les relations avec l’islam, « ce texte ne change rien mais il clarife la position de l’Eglise pour les fidèles et les pasteurs » (…) Cette note « s’inscrit dans la tradition de l’Eglise et offre une réponse à ceux qui reprochent aux chrétiens engagés dans le dialogue de s’adapter à la situation nouvelle du pluralisme ».

About Rédaction

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.