vendredi , 15 décembre 2017
Home / Actualité / Le Pakistan ordonne la surveillance des « contenus anti-islam » sur le web

Le Pakistan ordonne la surveillance des « contenus anti-islam » sur le web

ISLAMABAD (AFP) -Le gouvernement du Pakistan a ordonné vendredi la surveillance de grands sites sur internet, dont Google, Yahoo et YouTube, en liaison avec d’éventuels « contenus anti-islam ».

L’Autorité chargée des télécommunications (PTA) « a reçu des ordres du ministère de l’Information et des Technologies pour surveiller ces sites web, ordres qui sont exécutés », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la PTA.

Le mois dernier, le Pakistan avait ordonné pendant 12 jours, sur injonction de la justice, le blocage de Facebook en raison d’un concours de dessins sur Mahomet jugé blasphématoire. L’accès au site du réseau mondial de socialisation avait ensuite à nouveau été autorisé.

Vendredi, le porte-parole de la PTA a précisé que le gouvernement avait « aussi ordonné le blocage de 17 liens vers des pages web en raison de contenus blasphématoires ».

« Yahoo, Hotmail, MSN, Bing, Amazon et YouTube font partie des sites web qui seront surveillés pour des contenus anti-islam », a-t-il dit.

Les liens bloqués vers des pages web concernent YouTube, Islam Exposed et Jehad.org, a précisé ce porte-parole.

Plus tôt cette semaine, une Haute cour avait ordonné au gouvernement de bloquer l’accès à neuf sites web, dont Google, Yahoo, YouTube, Amazon, MSN, Hotmail et Bing, pour avoir posté des données allant à l’encontre des « principes fondamentaux de l’islam ».

Le mois dernier, des milliers de Pakistanais avaient manifesté en liaison avec la controverse autour de Facebook et du concours de dessins sur Mahomet. L’islam interdit strictement de représenter ou de dépeindre Mahomet d’une quelconque manière.

About him

Check Also

Ramadan en Tunisie : un rassemblement pour la liberté de ne pas jeûner

En plein ramadan, une manifestation lancée sur les réseaux sociaux est prévue dimanche 11 juin à Tunis pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.