mardi , 20 février 2018
Home / Actualité / Le No2 d’Al Qaïda répond librement à des questions posées par des internautes

Le No2 d’Al Qaïda répond librement à des questions posées par des internautes

Alqaida_1.jpgLE CAIRE (AP)- Le No2 d’Al Qaïda Ayman al-Zawahri a répondu mercredi à une centaine de questions posées par des journalistes et des activistes concernant l’avenir de son mouvement, ses méthodes et ses ambitions.

La cellule média du groupe, Al-Sahab, avait annoncé en décembre dernier qu’al-Zawahri répondrait en toute franchise à des questions du public postées sur différents sites internet islamistes.

Dans un message audio long d’une heure et demi, le leader qaediste a pris la mesure des critiques lancées à l’égard de son organisation au sujet des milliers de personnes tuées lors d’attentats directement liés au djihad.

« Nous n’avons pas tué d’innocents, ni à Bagdad, ni au Maroc, ni en Algérie, ni ailleurs », a-t-il dit, s’inscrivant en faux contre les critiques de nombreux internautes sur les méthodes employées par Al Qaïda à travers le monde.

« S’il y a eu des innocents tués au cours d’opérations menées par des moujahidines, c’était soit par erreur, soi par nécessité », a-t-il précisé.

Le haut responsable a affirmé que les ennemis du réseau d’Oussama ben Laden étaient responsables de la mort de nombreux civils en se dissimulant « de manière intentionnelle au coeur des musulmans pour les utiliser comme boucliers ».

Répondant aux inquiétudes exprimées par certains activistes, Ayman al-Zawahri a déclaré que le djihad mondial était sur la voie du succès et que l’avènement de sa stratégie d’expansion était proche.

« J’espère que l’influence du djihad sera plus forte après le départ des Américains d’Irak et que celui-ci ira jusqu’à Jérusalem », a-t-il répondu aux internautes qui se demandaient quand l’Etat juif serait la cible d’attentats.

Le No2 d’Al Qaïda a prédit par ailleurs la fin proche de l’Arabie saoudite, une monarchie qui, selon lui, va « à contre-courant de l’histoire ». Quant à l’Egypte, son pays natal, il s’agit d’un pays « rongé par la corruption » et peu viable.

Ayman al-Zawahri a tenu enfin à rassurer certains activistes sur l’état de santé du chef charismatique de l’organisation islamiste, Oussama Ben Laden. « Il se porte bien, par la grâce d’Allah. Il devra mourir un jour mais la religion d’Allah demeurera », a-t-il dit.

[ratings]

About Rédaction

Check Also

Le recul de l’islam radical plus prioritaire que l’emploi pour les Français (sondage)

(Europe1 02/07/2017) D’après le baromètre de la transformation publié dimanche par le « JDD », le recul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.